[Rapport] Une odeur familière

    Partagez
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 290
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    [Rapport] Une odeur familière

    Message par Eldrid Forgerage le Lun 17 Juil - 9:36

    Une odeur familière...


    Lieu : Les forêts boisées au pied des montages de Hautevue.
    Date : Le 16/07/37
    Membres présents :
    - Le Thane Arnskar Forgerage
    - Eldrid Forgerage
    - Baethril Cornefer
    - Azar Poing-de-bronze
    - Brynhildr Scandefer
    - Dolhime Barbe-de-fer (étranger)


    Suite au contrat du patriarche Furtepoing.


    Ô Capitaine

    A la demande du vieux renard Furtepoing, patriarche du domaine du même nom, nous sommes arrivés à sa rencontre aussi vite que possible pour résoudre une affaire troublante. Sur place, l'ancien nous déclara que d'ignobles relents de putréfaction lui pourrissaient l'air lorsque le vent soufflait de l'ouest. Rapidement, nous avons pensé à des cadavres morts, nous attendant dans un charnier. Sous la direction du Thane, nous avons pris la route en direction des pentes ouest, à la recherche d'une colline.

    Rapidement, nous découvrîmes les lieux et la source de l'odeur qui se fit plus vivace au fur et à mesure que nous approchions. Avec l'aide de Brouette-tripaille, le sanglicorne de Cornefer, nous avons déniché en contre-bas d'une falaise des cadavres de bêtes morts. Et pas des moindres ; Des buffles Cornegrise, l'espèce la plus rare et protégée de tout Trakan'raz. Evi, notre protectrice de la terre et de la nature, va devoir être apaisée suite à cet odieux carnage... Un par un, nous avons décidé d'entreprendre la descente mais je dois avouer que certains d'entre nous se sentaient menacés. Comme si une présence nous observait depuis les hauteurs, mais pourtant, rien de visible n'était dévoilé à nos yeux. C'est alors qu'il surgit, tandis que l'étranger Barbe-de-fer, en visite à Vardemald, s'apprêtait à descendre la corde our rejoindre la troupe en bas.

    Du sommet d'un arbre, une panthère des neiges tomba sur lui, affamée par une proie si dodue mais fortifiée d'une épaisse armure. Les deux, la bête et le nain, roulèrent sur le bord de la falaise. Dolhime chuta même en bas, mais la créature étant plus souple et agile, sauta de coté, avant de rejoindre l'arbre avant que Baethril, restait en arrière ne puisse tirer avec son arbalète. Du sommet de l'arbre, nichée sur des hautes branches, le félin gronda de plus belle mais resta au haut à observer les longes barbes s'agiter. Par chance, l'étranger ne se brisa rien, puisqu'il atterrit avec lourdeur sur l'une des carcasses d'une buffle. Aussitôt nos émotions remises, nous avons relever des traces et des pistes sur les animaux morts et voici note conclusion :

    - Toutes les bêtes ont été tué avec des carreaux et des flèches, bien visé, sans doute par des chasseurs experts. Les animaux ont été dépecé de leu épaisse fourrure, ainsi que de leur toison argentée qui fait la réputation de ses créatures mythiques. Une tr-s grande partie de leur viande a été découpé. La langue arrachée. La queue tranchée, au même titre que leurs cornes et leurs sabots. Un acte de braconnage conduit par des trappeurs qui savaient ce qu'ils faisaient. Prélever la peau de ses bêtes, ou même les tuer, est passible d'une lourde amende de 35 Dalions d'or.

    Rapidement, une piste, quoiqu'ancienne, fut trouvée. Baethril nous guida alors dans les bois, à l'orée des montagnes, nous emmenant après une bonne heure de marche près de vieilles ruines naines. Je sais qu'il s'agissait d'un fortin de notre clan, devant tenir une frontière maintenant dépassée, et qu'il tomba en ruine après son abandon il y a presque huit cents ans. Le nom m'échappe, mais ce qui est frappant, c'est qu'on a remué ce sol avec des brouettes et d'autres objets lourds. Les ruines ne sont peut-être pas si abandonnées que ça, finalement... Traversant sans bruit les vestiges d'un temps où notre clan était guidé par les guerres claniques, nous nous sommes approchés d'un repaire habité. Le foyer d'un feu nous attira en effet notre attention.

    Après avoir pris position, boucliers devant et tireurs à l'arrière, notre groupe a chargé dans les ruines, arrivant devant trois nains qui nous semblèrent tous ivres. Ces derniers, tatoués d'un Crâne Blanc sur l'épaule ou sur le crâne, décidèrent de nous affronter tout en raillant le Thane et ses soldats. J'ose espérer que l'alcool fut la raison de cet emportement honteux, mais ce symbol marqué sur leur peau me laisse penser qu'il s'agit de malfaiteurs de la région. Le combat fut rapide et nous eûmes le dessus, sans tuer les brigands : Ils furent cependant blessés, l'un ayant les doigts d'une main tranchée et un autre, un genou et ses ligaments sectionnées. Azar et la jeune Scandefer découvrirent alors un formidable trésor autour du feu, indiquant que des peaux, des cornes, et des viandes d'animaux se trouvaient dans des caissons et des coffres. Nous avons nos braconniers, mais ce n'était pas suffisant. Il nous fallait désormais découvrir celui qui était à l'origine de ces massacres, et qui allait écouler ces marchandises frauduleuses.

    Torturer des nains se sert à rien. Surtout des Forgerage. Mais menacer de mort, c'est parfois payant, et notre clan n'a jamais froid aux yeux lorsqu'il s'agit d'exécuter des prisonniers. Brynhildr me fit la remarque que le Thane préférait savoir ces prisonniers vivants, plutôt que morts. C'est vrai, elle avait raison. Mais à grands maux, les grands moyens. Au moment ou Baethril allait décocher un carreau sur la tête d'un nain qui refusait d'avouer ses contacts, l'un de ses confrères se délia la langue et raconta ce que nous voulions savoir. Le meneur de cette petite bande n'est autre que le fils ainé des Trappecerf, une honnorable petite famille du notre clan qui vit principalement de chasse. Je les connais de loin. Savoir que l'un de leur fils est mêlé à cette histoire me chagrine, mais l'appât du gain a du lui embrouiller l'esprit. Le chapardeur nous avoua également que le fils travailler régulièrement avec la Guilde des Chasseurs de Vardemald. Je crois qu'une visite de courtoisie chez les Trappecerf s'impose.

    Conclusion :
    - Une partie de la bande semble arrêtée. Les trois nains blessés que nous avons capturé ont été conduit à la garnison de Thorymdir où ils attendront leur jugement prochain.

    - Les denrées que nous avons découvert seront distribuées aux familles de la région, en particulier à des artisans, afin de recycler ces malheureuses prises pour en faire des objets d'oeuvre d'art. Capes, bijoux, gardes de hache, habits chauds, repas gourmets...

    - Notre prochaine étape est de coincé le fils ainé des Trappecerf et de mettre fin à son réseau de braconnage. J'ignore la taille de ce dernier, et s'il reste d'autres nains impliqués dans cette affaire. Nous irons lui rendre visite dans deux jours, sans doute à la Guilde des Chasseurs de Vardemald.

    Note :
    - Je dois te dire, capitaine, que les deux recrues Brynhildr des Scandefer et Azar des Poing-de-bronze se sont admirablement bien comportées lors de cette mission. Silencieux et efficaces, je crois qu'il est temps pour eux de rejoindre officiellement l'armée des Forgerage en leur faisant passer les trois épreuves ; La Force, la Sagesse et le Courage. Mais je te laisse décidé de ça avec mon oncle, le Thane Forgerage.

    - Si vous croisez un bâtard Sombrefer dans les rues de Thorymdir... ne le tuez pas ! Il se nomme Barbe-de-fer et est une connaissance de notre clan depuis les évènements du Rivage Brisé où nous avons bagarré ensemble contre les Démons. Il a le droit d'hospitalité et à l'autorisation de loger dans une auberge de la capitale, le temps de sa visite.

      La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 3:11