[Campagne] La Chute du fort Scandefer

    Partagez
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 296
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    [Campagne] La Chute du fort Scandefer

    Message par Eldrid Forgerage le Dim 10 Sep - 10:12


    La Chute du Fort Scandefer
    ~ Campagne du clan Forgerage ~



    "Une hérésie s'est élevée dans les cieux, plongeant la vallée de Thrakan'raz dans un profond chaos. Les oiseaux se sont tus et les animaux se sont terrés dans leurs abris à la vue de l'engeance qui s'est emparée du ciel. De nuit, les étoiles ont disparu pour n'y laisser à la place qu'une voûte ombragée, terrible et infâme qui annonce la fin d'un monde. Des éclairs chargés d'énergie noire s'abattent sur la cime des arbres, les pics des montagnes et des feux de nature maléfique consument toute vie, jusqu'à réduire en cendre la roche la plus pure de Hautevue. Des nuages noirs empoisonnent l'air, voilant les sens et défigurant le monde qui sombre lentement dans les flammes dévorantes de la Légion Ardente.

    Le plus saisissant est l'apparition d'une terre déchirée, fracturée et crachant des hordes de monstres qui tombent sur Thrakan'raz par dizaines de milliers. Dans le ciel trône désormais un nouveau monde, immense et balafré par des millénaires de corruption démoniaque, si proche d'Azeroth que l'on peut s'y brûler les yeux et les poumons au moindre regard. Argus ; La terre originelle des Draenei, et désormais siège de la Légion, nargue depuis le néant Azeroth. Il n'existe pas de spectacle plus terrifiant que cette vision d'effroi. Même le Fléau et le Cataclysme ne peuvent évoquer autant la peur et la frustration d'impuissance face à cette force qui dépasse l'entendement. Le poison qui s'échappe de ce monde en ruine menace de se répandre comme un virus, dévorant par le fiel et le gangrefeu chaque parcelle de terre encore vaillante. Jamais la fin n'était aussi proche. Jamais les nains du clan Forgerage n'avaient connu de pire défi à relever.

    Et pourtant, il va falloir se battre. Lutter non seulement pour l'honneur et les Ancêtres, mais aussi pour préserver leur héritage et leur vie. Alors que la vallée s'embrase et se fait piétiner par des cohortes de démons, les guerriers se sont rassemblés là où aucun adversaire n'a pu triompher : au fort Scanderfer. Menez votre dernier combat en ce lieu bâti par les anciens et faites connaître la peur à cette Légion Ardente. Qu'elle paye le prix du sang pour sa minable arrogance ! Il n'y a qu'un seul clan dans tout le cosmos qui mérite d'entrer la légende ; Celle qui vit une poignée de nains résister à la chute de tout un monde. Vous serez cette légende. A vos haches !"


    "Pour Forgerage !"



    Le fort est attaqué !

    Toute la vallée de Thrakan'raz, foyer du clan Forgerage, est agressée par des démons qui dévastent ciel et terre dans une purge chaotique. Des portails s'ouvrent dans les endroits reculés. Des hordes de créatures harnachées pour la guerre s'écrasent dans les plaines. Des démonistes font pleuvoir des flammes de gangrefeu sur les champs. Partout, le désordre règne et la nuit perpétuelle s'installe, masquant le soleil qui devient pâle et lointain. Le moindre village est la proie d'un mal infini. Le bois de Rochepin brûle d'un feu vert. Les sommets de Hautevue fondent sous les impacts des météores. Le lac d'Orïn se transforme en champ de lave vermeil. Seuls Vardemald et Thorymdir tiennent encore le front, même si des rumeurs laissent prétendre que des traitres rôdent dans l'enceinte des cités, prêts à ouvrir un quelconque portail magique pour y créer le désordre...

    Malgré tout, la Légion Ardente reste une armée et elle fait preuve de tactique dans son invasion. Elle s'acharne a faire chuter les bastions nains de Khaz'modan, et c'est le fort Scandefer, principale forteresse du clan Forgerage, qui subit les assauts implacables des démons. Si ce puissant bastion tombe, c'est toute la vallée qui chutera dans la foulée. Scandefer ne doit pas tomber. Tous les guerriers du clan ont été appelé à rejoindre au plus vite le fort, à s'armer de courage, et à repousser les assaillants. Ces derniers useront de sorcelleries et de machines infernales pour venir à bout des défenseurs et des murs. Le courage et la foi en Hymdir seront sans doute les meilleurs alliés pour ses combattants qui devront résister jusqu'à leur dernier souffle.

    Durée : Trois semaines - Un mois.
    Objectif : Tenir le fort Scandefer et purger Thrakan'raz de l'invasion démoniaque.
    Notes : Une partie de la campagne se déroulera à Ombrelune, dans la version Outreterre. Le fort Scandefer sera phasé avec le Bastion des Marteau-hardi. Tous les joueurs seront libre d'y créer des évènements en lien avec l'invasion des démons.




    _________________
    Le clan est en marche :
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 296
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Campagne] La Chute du fort Scandefer

    Message par Eldrid Forgerage le Lun 11 Sep - 12:14

    Le sentier des Thanes...

    Le grand thane Arnskar, du clan Forgerage, est en déplacement. La nouvelle ne tarda pas à s'ébruiter à travers tout Thorymdir, laissant de marbre les quelques nobles nains et émissaires en visite à Thrakan'raz qui désiraient le rencontrer. D'après les dires d'une servante, le seigneur du clan risque de s'absenter une bonne semaine, ce dernier ayant fait ses bagages en hâte avant de prendre la direction du Fort Scandefer, le tout en compagnie d'une poignée de solides guerriers pour seule garde.

    Et c'est en effet une petite troupe naine, en arme et chaudement habillée, qui traversa la vallée et les neiges de Hautevue sans rencontrer de problèmes. Escortant le roi de la montagne, les soldats prirent la route secrète et escarpée du légendaire Sentier des Thanes ; Une route sinueuse qui permet de couper les chaînes montagneuses afin de rejoindre le fort de guerre par une route dérobée. Seuls les descendants directs des Forgerage connaissent ce passage, ainsi que quelques pisteurs et patrouilleurs locaux.

    Arrivant de nuit au bastion nain, ces derniers furent plutôt bien accueilli par les gardiens et les nombreuses recrues du fort de pierre. Il faut avouer que ces derniers attendaient la visite d'une importante personnalité, mais beaucoup ignoraient qu'il s'agissait du thane en personne. L'objectif de ce voyage semble purement administratif, le seigneur Arnskar désirant se rendre compte des travaux à effectuer, d'inspecter les lieux et d'assurer à son vieil ami, le Patriarche Scandefer qui commande la forteresse, que le clan n'a pas oublié ce haut lieu de défense symbolique. Bien au contraire.

    La garde rapprochée du thane logera quelques jours dans le fort Scandefer, pouvant aider à l'entrainement des jeunes barbes ou simplement vérifier si le fortin de guerre est en bon état. Les rapports seront à effectuer au Patriarche, ce dernier ayant promis une visite des lieux d'ici l'aube. Ou au plus tard, le lendemain matin.


    _________________
    Le clan est en marche :
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 296
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Campagne] La Chute du fort Scandefer

    Message par Eldrid Forgerage le Lun 18 Sep - 10:43

    Les nains des Abîmes...

    Au crépuscule, un petit groupe de nains quitta le fort Scandefer en prenant la route de l'est. Certains guerriers en faction y auront vu la garde rapprochée du Thane, menée par la nièce de ce dernier. Leur objectif semble coïncider avec la découverte faite par des éclaireurs, quelques heures plus tôt, de traces fraîches dévoilant la présence d'un groupe nain en vadrouille dans les montagnes voisines.

    Le groupe tomba rapidement sur les dites traces, et grâce au flair du pistard de Baethril et aux yeux acérés de Harvï, d'Azar et de Brynhildr, les nains découvrirent des indices pouvant mener à la mystérieuse troupe. Le plus dur fut de retrouver, jeté dans un buisson épineux couvert de neige, le cadavre d'un des fils de la famille Scandefer. Ce dernier, portant le sceau de son patriarche et l'uniforme de ses proches, était mort gelé, mais aussi et sans doute aidé par l'immonde blessure tombant sur sa poitrine. Un coup de hache l'aura surprit, visiblement, et cette sinistre découverte n'augure rien de bon en ce qui concerne ceux qui sont passés dans les environs.

    Le limier, qui n'est encore qu'un jeune chiot, dénicha une piste dans la neige et fila plein nord - La direction invoqué par Azar lorsqu'il repéra les traces sur le sol. En quelques minutes, difficiles à cause du temps et de la route couverte d'une épaisse poudreuse, le groupe atteint finalement un arbre sur lequel aboya le chien. Sans comprendre la situation, et malgré le fait que le chiot bavait et hurlait à la lune, un puissant rugissement gronda dans les hauteurs des branchages. Un léopard Griffe-des-neiges - l'un des plus redoutables chasseurs de Hautevue - se tenait là, à observer la troupe naine qui recula alors ensemble dans l'espoir de trouver la bête sauvage. C'est finalement Harvï qui découvrit l'emplacement du lion des neiges, parfaitement camouflé mais dévoilant deux yeux aux couleurs amandes et saphirs. Sans prendre de risque, et connaissant la nature belliqueuse de ce monstre, Baethril décocha une flèche vers l'animal, encouragé par les aboiements de son chien montagnard.

    Le léopard tomba de haut, chutant dans une neige tourbillonnante avec un trait figé dans son cou. Gigotant de spasmes et agitant griffes et pattes dans tous les sens, la jeune Brynhildr s'avança alors pour mettre une terme aux souffrances de la créature. Mais alors que tous se félicité de cette admirable prise, des échos de voix portés par le vent vinrent aux oreilles d'Eldrid. Rapidement, tous se cachèrent dans l'environnement et ce fut de justesse car deux nains, parés d'armures rutilantes et portant de lourdes caps en peau d'ours, s'avancèrent vers les lieux où gisait le Griffe-des-neiges mort. Les aboiements du chien les auraient averti de la présence d'étranger. Ce jouant de peu, les deux guerriers découvrirent le léopard raide dans la neige, puis comprirent immédiatement la supercherie en découvrant la flèche perçant la gorge de l'animal. L'embuscade se referma alors sur yeux, qui fut terminé en quelques secondes...

    Laissant l'un des nains agonir près du corps sans vie de son compagnon, le groupe réalisa alors l'identité des nains qu'ils traquaient depuis plus de deux heures. Ce sont les Héritiers d'Isgaroth, un groupe rebelle qui prône le retour du Grand Ours et méprise les fils d'Hymdir jusqu'à en vouloir leur mort. Personne ne connaît leur véritable identité car beaucoup se cachent dans la population de Thrakan'raz, mais leurs objectifs sont clairs ; Abattre le Thane, renverser le Culte des Ancêtres et prendre le contrôle du clan et de la vallée. Et visiblement, les Héritiers d'Isgaroth se font de plus en plus hardis...

    Devinant qu'un campement de ces fanatiques était en poste dans le coin, Eldrid partit aussitôt vers ce dernier en compagnie des braves guerriers qui voulaient, eux aussi, venger le Scandefer mort et faire justice au nom du Thane. Très vite, le groupe découvrit le camp des Héritiers et un rapide plan d'attaque fut mit en place. Trois nains veillaient aux environs, protégeant le campement et prêts à donner l'alerte.  L'idée était d'abattre les sentinelles et de pénétrer en silence dans ce petit bastion afin d'exterminer ceux qui dormaient en cette heure tardive. Un véritable massacre nocturne, et même si quelques guerriers furent réticent à cette idée, les Héritiers étaient en surnombre et il fallait jouer serré pour espérer sortir vainqueur. Hélas, lorsque le signal fut lancé par le bruit d'une chouette hululant au clair de lune, l'assaut surprise tomba à l'eau...

    L'un des gardes sonna l'alerte après avoir repéré Brynhildr, et même si l'un de ses frères était mort empalé par un javelot d'Azar, le troisième larron luttait contre Baethril qui avait raté son tir de précision. Voyant que la tentative furtive avait échoué, la nièce du Thane et le Forge-doré foncèrent dans le camp en hurlant, afin de surprendre les quelques nains qui sortaient des tentes en armes, sans trop comprendre ce qu'il se tramait dans les environs. La bataille fut violente, les Forgerage tuant un grand nombre des Héritiers d'Isgaroth mais reçurent également une grande quantité de blessures. Bien qu'a demi-réveillé, les rebelles avaient l'avantage du nombre, et ils étaient bien équipés et entrainés pour la guerre. Rapidement, la situation s'inversa et le groupe commença à battre en retraite sous l'impulsion des Héritiers qui commençaient à mesurer le nombre de leurs adversaires. Quelques têtes tombèrent, mais rien qui ne puisse entamer leur férocité. Et puis... Et puis...

    Un flash éblouissant fendit le ciel. Et un autre. Des éclairs magiques déchirèrent les cieux, le ciel étoilé devenant alors malade, taché par des nuages verts et gris. Un grondement sourd tonna dans le ciel et en l'espace d'une seconde, un monstre d'apocalypse apparût loin au-dessus de la tête des nains. Puis un autre plus haut, et plus loin. A l'ouest, une troisième créature surgit du néant pour venir s'immobiliser au-dessus des montagnes de Hautevue. Mais le spectacle le plus terrifiant fut cette lueur nauséeuse, tourmentée et gorgée de fel, qui trônait désormais dans le ciel. Immense et cataclysmique, une planète imposante régnait dans les cieux d'Azeorth et sa simple vue suffisait à ôter tout courage au plus féroce des guerriers. Le combat avait cessé, tous observant ces sinistres présages, et sans suivit une pluie de mort qui dégringola dans les environs. Des nuées de monstres ailées s'échappèrent alors des vaisseaux que certains nains reconnurent comme étant ceux de la Légion Ardente. Les démons étaient donc arrivé en Thrakan'raz...

    Les Héritiers d'Isgaroth filèrent de peur, sous les ordres d'un de leur meneur. Jurant la perte du clan et d'Arnskar, les rebelles prirent ce qu'ils purent alors que leur campement commençait à être dévoré par les flammes que Baethril avait allumé, quelques minutes plus tôt. Le groupe, lui, s'empressa de partir également, quittant ces lieux désolés pour retrouver le fort Scandefer et le Thane. Jamais ils ne coururent aussi vite, échappant à des nouvelles apparitions démoniaques dans les cieux, qui invoquait sans cesse de nouvelles machines volantes et de vaisseaux noirs. En chemin, ils évitèrent le conflit avec un colosse de roche, dégoulinant de fel, ce dernier s'écharnant à réduire en poussière la montagne où il s'était écrasé. Puis enfin, le groupe arriva au-devant du fort et il découvrit avec stupeur que les combats avait déjà commencé. Une barge flottante trônait au-dessus du bastion, et sur les remparts, une lutte sans merci opposait les guerriers à des érédars accompagnés de mo'arg meurtriers.

    Il fallait vite prendre les armes et repousser les démons hors de l'enceinte des murs. Mais surtout, il fallait retrouver le Thane et le patriarche Scandefer qui étaient prisonniers de cet enfer invoqué par la nouvelle lune ; Argus.


    "Les nains doivent se regrouper au Fort Scandefer."


    _________________
    Le clan est en marche :
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 296
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Campagne] La Chute du fort Scandefer

    Message par Eldrid Forgerage le Ven 22 Sep - 11:48

    Des démons et des pierres...

    Le désordre régnait. Partout, des hautes tours de guet aux remparts acérés de vieux créneaux, des nains bataillaient ferme face à des hordes de démons tous plus laids les uns que les autres. Des cieux ténébreux, le vaisseau de fer de la Légion Ardente noyait la forteresse sous une pluie de boulets enflammés et de novas de fiel destructrices. Au loin, une tour majestueuse du bastion se concassa sous un terrible coup porté par l'ennemi, et son effondrement provoqua un roulement de tonnerre accompagné par une secousse digne d'une avalanche millénaire. Essoufflé et harassé par l'apocalypse, le groupe accompagnant le Thane se glissa dans les portes afin de retrouver le seigneur du clan au milieu de ce siège imposant. En chemin, les nains croisèrent des recrues apeurées et quelques guerriers luttant bec et ongle contre des démons apparaissant comme par magie, du néant.

    C'est au milieu du fort Scandefer, sur la place-forte, que luttait Arnskar Forgerage et ses guerriers. Avec lui se tenaient trente nains armés de hauts pavois et de lances effilées. Derrière eux, quelques arbalétriers tiraient des carreaux sur une marée démoniaque qui n'en finissait pas de revenir. Bloquant l'accès à la garnison principale, la ligne naine tenait le choc mais les charges démoniaques n'allaient sans doute pas tarder à percer les défenses. La nièce du Thane, Eldrïd, ainsi que Brynhildr, Harvï et Azar, arrivèrent juste à temps pour participer à une contre-attaque. Il fallait passer les rangs ennemis et détruire les magus Eredars qui invoquaient, au travers de deux portails gangrénés, des hardes de bêtes et des légions de soldats. Pousssé par l'héroïsme et par les encouragements du Thane, les guerriers du clan se taillèrent un chemin dans les rangs adverses.

    Les cadavres s'entassait sur la place, et gravir les carcasses des démons devint de plus en plus pénible, mais la force et la dévotion envers Hymdir eurent raison de la meute de la Légion Ardente. L'un des Erédar tomba au combat, annulant de ce fait le portail qui retourna dans les abîmes, mais l'autre, plus sage et peut-être plus puissant, appela des renforts. Ce furent deux Mo'arg, colossaux et harnachés de masses de guerre, qui surgirent de la dernière porte magique. Les deux brutes chargèrent sans attendre la ligne naine, broyant boucliers et lances dans un spectacle terrifiant, le tout en créant de nombreux morts. Sept nains perdirent la vie, et beaucoup reçurent des cicatrices et des blessures impossibles à guérir. Seuls les soins d'un prêtre des Ancêtres peut repousser les brûlures de fiel et recoudre les plaies causées par des lames d'un autre monde. Malgré tout, le second portail tomba lui aussi après maints efforts, et les derniers démons furent tous tués ou chassés des lieux. La place-forte était désormais libre de toute entrave.

    Mais la bataille, elle, était loin d'être terminée. Le Thane n'avait pas trouvé le commandant Scandefer, et lui seul est en mesure d'instaurer l'ordre et d'user du bastion comme d'un poing qui viendra s'écraser sur l'ennemi. Chargeant Eldrïd de retrouver le patriarche, elle emmena avec elle les volontaires et ceux qui pouvaient encore marcher sans perdre trop de sang. Rapidement, et après que les défenseurs prirent position autour de la place afin d'en protéger les issues, l'escouade formée se précipita vers le cœur de la forteresse, où se trouvait l'imposante garnison ; Le centre de commandement. Là aussi on se battait. Les étages grouillaient de démons et les murs, où plusieurs archers et arbalétriers survivaient face à une pluie de traits ardents, étaient la proie de charognards volants qui tournoyaient dans les airs, attrapant ici et là des nains avant de les lâcher du haut des montagnes. Un garde héla cependant le groupe et leur expliqua brièvement la situation... et ses inquiétudes.

    Le commandant Scandefer s'est enfoncé dans les tréfonds du donjon, par les caves et empruntant des passages secrets afin de surprendre l'ennemi dans le dos. Le chemin débouche en théorie sur une catapulte immense, aussi ancienne que robuste, et qui a traversé près de cent guerre sans jamais se briser ou manquer un seul tir. L'objectif du patriarche était d'utiliser cette arme ancestrale sur le vaisseau des démons, afin de le détruire purement et simplement. Hélas, cela fait plus d'une heure que le vieux nain s'en est allé, accompagné par une troupe réduite au minium, et aucun d'entre eux ne se manifesté depuis. Et le monstre d'acier de la Légion Ardente, lui, est toujours bien présent dans le ciel. Quelque chose s'est mal passé. Le groupe allait devoir se faufiler dans les souterrains du fort Scandefer et retrouver le chef des troupes du bastion.

    S'enfonçant dans les couloirs et les caves de la garnison, les guerriers passèrent des salles de réserve et d'immenses voûtes dédiées aux entrainements des recrues. Puis, tournant à gauche, à droite, tout en continuant la descente dans les tréfonds de la montagne, Eldrïd s'arrêta devant un pan de mur en particulier. Après quelques tâtonnements, elle ouvrit une porte scellée dans la roche, dévoilant une poterne cachée aux yeux de tous ; Le passage de l'Est. Attrapant une torche, les vaillants soldats du Thane pénétrèrent dans un long couloir érodée et vieux de plus de mille ans, sans trouver la moindre trace du commandant. Seul un vieux squelette gênant leur progression, ce dernier étant si vieux que ses os tombaient en poussière...

    Passant des pièces oubliées par le temps et des catacombes anciennes, la troupe progressant à pas de loups, sans rencontrer le moindre démon. Si ce n'est des chauves-souris dormant sur le plafond taillé à même la roche. Puis, après un long moment de solitude, le groupe trouva la sortie. L'air frais fit vaciller la flamme de la torche et tous surgirent par la poterne. Dehors, le froid mordit le visage des braves mais la vision qu'ils découvrirent leur fit oublier toute douleur. Du haut des montagnes, ils pouvaient voir le bastion assiégé et l'immonde vaisseau volant émettre des tirs à l'aveugle, touchant bâtiments et remparts jusqu'à y broyer la moindre pierre.

    Continuant leur avancée, les guerriers se retrouvèrent devant l'immense statue du divin Oru, l'ancien de la Guerre et du Sang. A ses côtés se trouvait l'immense catapulte, pouvant à coup sûr défier n'importe quelle hérésie qui oserait souiller Thrakan'raz. Mais comble de l'honneur, c'est aux pieds saints d'Oru que se trouvait une montagne de cadavres de nains, empilés comme des bouts de viande bon à jeter aux pistards. Effrayé par cette vision, et s'imaginant le pire, une voix caverneuse troubla l'ambiance morose qui régnait. C'était celle d'un démon-ailé, grand et affreux, qui arriva en un battement d'ailes derrière les nains. Le Garde-funeste ria comme un possédé, puis décrocha de son ceinturon un corps inerte. Le lançant vers le groupe, il s'écrasa dans la neige et dévoila son identité tant redouté ; Le patriarche Scandefer. Reconnaissable à son armure unique, dorée et finement ouvragée, le pauvre commandant n'avait plus de tête. Sans doute arrachée par ce démon qui s'apprêtait déjà à tuer les nouveaux arrivants.

    Mais après un bref combat, dans le lequel Brynhildr s'effondra en larmes devant son oncle défunt et où Harvï reçu une blessure mortelle - son ventre fut ouvert par la lance géante du garde-funeste et ses tripes en sortaient presque - le démon s'éleva dans les airs. Malgré les blessures infligés par Azar, la bête du néant invoqua une boule de fief de ses mains et libéra une puissance brute sur l'ancienne catapulte. Elle explosa sous l'impact de la magie destructrice, repoussant les nains et noyant les lieux sous une pluie de débris et de vieux rouages. La seule arme Forgerage du bastion capable de briser la Légion était en ruine. Tout comme le fort Scandefer... et son commandant.

    Le démon-ailé s'éloigna sans mal, disparaissant dans le ciel obscurcit par les vapeurs toxiques. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, le vaisseau de la Légion Ardente fit de même, pointant vers l'étrange lune déchirée et malade. Dans un sort complexe, l'arche des démons s'envola et disparu dans un éclair foudroyant. Mais même sans sa présence, des démons continuaient d'harceler les défenseurs du clan. Le fort Scandefer était désormais la cible de machines de sièges, de démons colossaux et d'infernaux titanesques, le tout invoqué par de portails et des portes étrangère. Sans le chef de la forteresse, c'était au Thane de diriger la protection des lieux, et il fallait immédiatement lui apporter la terrible nouvelle ; La perte de la Catapulte et celle de son vieux compagnon d'armes. Sans perdre un seul instant, le groupe repartit en arrière, emportant avec eux le pauvre Harvï qui souffrait comme jamais. Des soins devaient être donné à de nombreux blessés, afin de soutenir le défense du siège.

    La première manche avait été remporté par les démons, même si le bastion, désormais défiguré, tenait le coup après cet assaut surprise. Mais la guerre, elle, ne fait que commencer et le clan Forgerage allait tout faire pour combattre l'engeance qu'est la Légion Ardente et gagner les faveurs d'Hymdir et des Treize.




    "La "fort" Scandefer doit désormais contempler la vallée depuis les cieux, vaillant sur les siens..."


    _________________
    Le clan est en marche :
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 296
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Campagne] La Chute du fort Scandefer

    Message par Eldrid Forgerage Hier à 13:39

    Illusion...

    Les renforts provenant de Vardemald sont arrivés en début de soirée, apportant avec eux des vivres, des armes, des chariots plein de forges portatives et d'outils, et bien sûr une petite troupe de soldats prêts à en découdre. Même deux ingénieurs en maçonnerie sont arrivés de Thorymdir, pourtant en état de siège, afin de contempler les dégâts et d'aider à solidifier les infrastructures tenant encore debout. Une recrue les accompagnait également, désireuse de se présenter en personne au Thane. Dans ses mains, une lettre frappée du sceau des Forgerage. En quelques minutes de discussions, la nièce du Thane lui accorda le droit de rester dans le fort, mais à ses risques et périls. L'avenir dira si cette nouvelle barbe a les tripes pour devenir un vrai guerrier.

    Plus tard, une nouvelle occasion de se battre sonna dans le bastion. Un avant-poste situé en contrebas des remparts ne donne plus signe de vie après que des éclairs verts aient frappé les murs. Inquiet de cette situation, le bâtiment en question étant vital pour protéger le bord sud, Eldrïd donna à Baethril l'ordre de reprendre le fortin. Ce dernier emporta avec lui quelques bons guerriers, tous des héros du Thane, ainsi qu'un soldat en vadrouille et la nouvelle recrue Rognor. Rapidement, après avoir inspecté du haut des murs l'endroit où se trouvait l'avant-poste, la troupe fila vers les lieux présumés envahis par les démons. Ils y trouvèrent une porte close, barrée de l'intérieur.

    En deux coups d'épaule, Azar et le soldat Thorgal firent sauter les gongs de la porte massive et tous rentrèrent dans le noir. Malgré l'obscurité, les meubles étaient éparpillés et brisés et le sol, lui, était jonché de débris de toute sorte. Une respiration retint cependant leur avancé. Dans un coin de la pièce, deux guerriers s'étaient repliés derrière une table renversée et renforcée de chaises et d'autres caisses. Apeurés, ces derniers affirmèrent que les démons rôdaient tout autour du petit bastion et qu'ils se sont barricadés pour éviter de croiser leur route. Après que Brynhildr et Azar, suivit de Rognor, sortirent en dehors pour prendre les démons sur le fait, la situation dérapa à l'intérieur de l'avant-poste. Des ombres, un poignard surgit et planta Baethril. Ce fut ensuite à l'extérieur qu'une  nouvelle ombre surgit, attaqua les nains depuis les hauteurs. Comprenant la supercherie en découvrant des traces montrant que les monstres démoniaques étaient déjà dans l'enceinte du bastion, Poing-de-bronze hurla de quitter les lieux. Mais c'était trop tard.

    Un combat s'engagea contre un ennemi bien préparé et embusqué à l'aide d'une magie nébuleuse. Les deux guerriers nains restaient en retrait se muèrent en deux démons colossaux ; Des éredars. Assassins de leur étant, ces derniers frappèrent ici et là avec leurs griffes et leurs armes les braves soldats Forgerage. Les blessures furent nombreuses, et la mort frôla plus d'un guerrier ce soir là. Au-dehors, l'ombre prit la forme d'une démone éredar à la peau rouge et armé d'une fine lame. La bataille dura des minutes, mais les démons tombèrent finalement sous les dagues de la nouvelle recrue, non sans rendre coup pour coup. Un Mo'arg surgit alors, grand et élancé, vêtu d'une capuche et doté d'une force surprenante. L'assassin succomba malgré tout, tué par une Scandefer redoutable et motivée. Baethril, gravement blessé, sonna malgré tout le cor d'alerte afin d'obtenir des renforts.

    Vint enfin le combat final contre une déesse de la luxure qui tomba sur les guerriers. Une Shivarra, fatale et mauvaise comme chaque démon, et qui n'avait cessé de s'exprimer tout le long du combat, agita ses nombreuses lames et tournoya au milieu des combattants nains. Si bien qu'à la fin, il ne resta qu'une Brynhildr résolue et vaillante pour lui faire face. Blessée de partout mais encore avide de sang, la créature trouva malgré tout la mort par la main de la jeune Scandefer, sans doute guidé par la vengeance et la perte de son oncle quelques jours plus tôt. La naine, libérant finalement l'avant-poste des démons, sonna de nouveau le cor de guerre. Des minutes s'écoulèrent avant d'une troupe vint enfin, guidée par Eldrid Forgerage. Tous blessés, et certains gravement, chacun fut emmené chez les rares prêtres qui pouvaient soulager leurs blessures.

    L'avant-poste est de nouveau entre les mains des Forgerage, et un tunnel semble être en projet pour relier le fort Scandefer à l'avant-poste sud, permettant ainsi une coordination plus rapide et efficace entre les troupes. La nouvelle recrue aura gagné une partie de l'estime des guerriers du bastion pour son courage, et Brynhildr des Scandefer, elle, aura remporté le respect et l'admiration des siens pour avoir tué une créature terrible et réputée immortelle...



    "Une Shivarra - maître-démon tué par Brynhildr Scandefer"


    _________________
    Le clan est en marche :

    Contenu sponsorisé

    Re: [Campagne] La Chute du fort Scandefer

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep - 22:07