[Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Partagez
    avatar
    Arnskar Forgerage

    Messages : 279
    Date d'inscription : 26/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Seigneur de la montagne
    Dalion : 0

    [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Arnskar Forgerage le Dim 19 Mar - 16:44



    Au Nom des Ancêtres !
       ~ Campagne du clan Forgerage ~


      "Nos histoires ne sont pas toutes dignes d'être louées. Certaines entachent notre clan depuis des générations, immondes et détestables, tel un voile noir que l'on jette sur un foyer lumineux. On préfère les cacher. Les oublier. Les maudire pour qu'elles ne refassent plus jamais surface. Mais comme l'hiver rigoureux, on ne peut pas s'en débarrasser avec ignorance. Ces sombres légendes se tapissent dans la nuit, guettant une faille pour s'emparer de nos cœurs et de notre passé. C'est un fardeaux que les Anciens nous ont légué. Un poids qu'il nous faut porter pour notre plus grand malheur.

       Parmi ces terribles histoires, il y en a une, en particulier, qui nous éveille des frissons. Peut-être même de la peur. Du temps de nos ancêtres, il y a des siècles, notre clan se fit corrompre par une force impure, noire et puissante. Elle tomba sans prévenir, fauchant nos âmes par plaisir. Elle dévasta notre clan de l'intérieur, rongeant ce que nous chérissons et ruinant ce que nos ancêtres avaient bâti. Même l'Ancien n'ose murmurer son nom, de crainte qu'elle ne surgisse de nouveau pour y troubler les nôtres."


    Disparitions, manipulations, comportements inhabituels, mauvaises récoltes ... tant de problèmes qui touchent les habitants de Thrakan'raz depuis quelques mois et suscitent une certaine inquiétude. Cela fait déjà quelques semaines que le Thane, sur conseil de l'Ancien, mène son enquête à divers endroits de la Vallée afin de percer ce mystère qui plane au-dessus des siens, tâche ardue n'ayant donnée que peu de résultats.
    C'est dans les excavations minières de Piochargent que le premier indice se révéla avec la découverte d'un gigantesque Trogg corrompu par une vile magie encore jamais vue en Thrakan'raz : une magie dévastatrice, corrompant l'âme et l'esprit, brûlant tout ce qu'elle touche .... Le dossier fut classé top secret, personne ne doit savoir comment la mine a été détruite et ce qu'elle cache au risque de créer une panique au sein de la population. Il est désormais clair que le seigneur Forgerage n'a plus le choix, il doit agir et mener une guerre contre un ennemi inconnu avant que ces forces obscures condamnent l'avenir du Clan et brisent l’héritage des Ancêtres.

    But de la campagne : Il s'agira d'une introduction brève et unique qui offrira au clan une raison d'affronter l'ennemi actuel : La Légion Ardente. La campagne "Au nom des Ancêtres" permettra aux Nains du Clan Forgerage de découvrir qu'une terrible menace plane au-dessus de leurs têtes. Pour que le Clan survive à ce qui se prépare, ils vont devoir enquêter sur d'étranges actes et lever un voile de leur passé au risque qu'il revienne consumer tout ce qu'ils ont édifié.

    Composition de la campagne : Trois Actes comprenant environ cinq évènements chacun.




    Dernière édition par Arnskar Forgerage le Jeu 23 Nov - 13:26, édité 3 fois
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 347
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Eldrid Forgerage le Mar 28 Mar - 0:02

    "Il était temps pour le clan de sortir de sa léthargie et de mener l'enquête. Dans les hautes-terres de Thrakan'raz, au nord de la capitale de Thorymdir, survit un pays prospère et agricole. De nombreuses fermes de culture et d'élevage s'épanouissent depuis des décennies dans ces landes forestières. Pourtant, des agissements étranges ont fait naître dans cette région nordique un climat d'inquiétude et de doute. Il y a cinq nuit de cela, la disparition soudaine d'un éleveur de béliers à aggravé la situation. Le Thane se décida donc d'agir personnellement, s'y rendant sur place avec quelques guerriers enguise d'escorte.

    Sur place, à la nuit tombée, l'ambiance était morose. Nauséabonde, même. Un rapide rapport d'un montagnard nain, Fils des Neigepic, indiqua au groupe que les fermiers locaux se sont enfermé dans un étrange silence. La peur avait fait son nid, ici. De plus, en pleine nuit, les animaux de ces contrées mugissaient parfais à la mort, alors qu'un brouillard venait recouvrir les champs. Pour sûr, la situation était préoccupante. Par la suite, le groupe Forgerage s'empressant d'aller questionner les habitants locaux, en quête d'indices ou de sujets. Les seules choses qu'ils purent en retirer, entre la méfiance des uns et la peur des autres, furent l'agissement d'un de rôdeurs étrangers et de bruits suspects. La brume devint plus pressante au fur et à mesure de l'avancée de la nuit...

    Poursuivant leur enquête, le Thane et ses nains remontèrent la piste jusqu'à la chaumière de l'éleveur disparu quelques jours plus tôt. Un état avancé de délabrement sévissait dans sa ferme, et sa maison était entièrement cloitrée dans les ombres. Seul l'enclos donnait des signes de vie ; Des béliers en triste forme attendaient leur liberté. A ce moment là, une attaque surgit de la pénombre. Un embusqué Sombrefer, puis bientôt rejoins par d'autres camarades aux teints gris menacèrent le groupe Forgerage. Un sorcier noir était de la partie, riant sous sa capuche. Chose choquante, deux Barbe-de-bronze étaient également à leur coté. Après une lutte violente et vite déroutée, le chef de la bande se présenta en compagnie de deux humains. Non sans mal, les hauts gaillards furent tués et le chef ennemi acculé. Ce dernier menaçant le clan d'Hymdir de chaos et de mort. Que le passé allait se réveiller et submerger nos vies. Que l'âge des ténèbres allait prendre la place de nos vieilles légendes.

    Sur ses vils mots, il se trancha la gorge avec son propre couteau. Le groupe, blessé mais vivace, fouilla les corps avant de tout brûler dans une belle flambée, la tête du chef empalée sur une pique au-devant de l'âtre. Lors de la fouille, le Thane du clan découvrit un mot. Une note qui indiquait des coordonnées et une date. Visiblement, l'enquête va devoir se poursuivre..."


    Gralor, faut qu'tu t'bouges le cul. T'as des comptes à rendre alors t'traine pas en chemin. Rendez-vous dans la caverne d'la Pisse-mauve, pas loin d'Vardemald. Plein sud. Surtout, n'oublie pas l'paquet. Dans trois jours.

    Nos agents disent qu'ces fouinards d'Forgerage s'doutent de rien. Ha, y vont rien comprendre à c'qu'il va leur arriver...
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 347
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Eldrid Forgerage le Ven 31 Mar - 11:33

    "L'heure du rendez-vous avait sonné. Le Thane, accompagné par une équipe réduite, s'en alla à la caverne de Pisse-mauve en partant de Vardemald. Le temps était bruineux, rendant la forêt de Rochepin verte comme l'est un jour de printemps. La troupe arriva sans mal à la caverne, une grotte désertée et isolée depuis longtemps. Par le passé, des nombreuses guildes marchandes utilisaient cet endroit comme d'un nid à contrebande, malfamé et redoutable. Aujourd'hui, il s'y passe des choses sinistres et le clan Forgerage devait découvrir et mettre à jour ce qu'il s'y trame.

    Dans la caverne, sombre mais éclairée par quelques gemmes et champignons luminescents, le groupe découvrit une vaste salle humide où était établi une sorte de laboratoire. L'horreur accompagna cette découverte lorsqu'ils aperçurent un tas de cadavres au milieu de tables d'alchimie et d'opération, de livres anciens et de cages rongées par la rouille. Les nains disparus depuis quelques temps étaient morts, mutilés de partout, mais l'un d'entre eux avait survécu, piégé dans l'une des cages. Pourtant, malgré le râle qu'il ne cessait de prononcer, le gaillard ne semblait pas avoir toute sa tête. Pire, il s'attaqua même à la troupe, en vain, car sa prison de fer l'empêchait de trop s'approcher. Il était malade, le teint pâle et des sutures couvraient son front, ses membres... Le plus dérangeant furent ses yeux, dotés d'un vert éclatant. Presque brillant.

    A ce moment là, un personnage surgit de là d'où venait le groupe Forgerage. Un nain se dévoila, pestant sur eux en agitant une étrange fiole aux lueurs dorées. Avec stupeur, ils découvrirent que cet étranger n'était autre que le gardien Neigepic, le soldat qui avait renseigné le Thane sur les disparitions quelques nuit plus tôt. Dans un geste fou, et malgré un tir d'arbalète bien placé, le traitre lâcha sa bouteille qui se brisa au sol, déversant aussitôt un liquide qui s'enflamma dans la seconde. Un feu vert, provenant d'une magie maléfique, commença à ravager la pièce, bloquant la sortie. Prit de panique, et après avoir achevé le malheureux prisonnier dans sa cage, les guerriers du clan prirent la fuite en s'enfonçant plus profondément dans la caverne.

    En chemin, prenant une bonne avance sur les flammes qui léchaient la roche comme si ce n'était qu'une vulgaire paille, le groupe se retrouva perdu, avançant dans les ombres. Il se firent attaquer par d'étranges créatures, fortes et chitineuses, alors qu'ils traversaient un chemin jonché d'os en tout genre. Sans doute un vide-cadavre quelconque pour les échecs du laboratoire désormais calciné. Après un rude combat, broyant des insectes géants rappelant des mille-pattes, les nains poursuivirent leur route en fuyant, pour finalement retrouver une sortie et quitter l'immonde endroit. Hélas, les ennuis n'étaient pas terminés. Deux flèches tirés de l'extérieur fauchèrent les premiers nains à sortir de la caverne. Un combat s'en suivit, des sombrefers tombant sur le reste du clan Forgerage harassé par la folle course. Au loin, un humain lâcha un molosse tout en hurlant des ordres archers. La bataille fut périlleuse mais les guerriers du clan furent vainqueur après de longues minutes de combat.

    Les archers furent introuvables, le chien de guerre en fuite et les autres sectateurs tués ou laissés à l'agonie. A l'instant du départ, le garde Neigepic réapparut devant le groupe, remerciant l'aide que le Thane lui avait apporté malgré lui tout en le suppliant de l'épargner. Neigepic se dit avoir été menacé, harcelé lui et sa famille. Qu'il n'avait pas le choix. Au moment où le Thane allait lui rendre justice en abattant son marteau sur sa caboche de lâche, une flèche siffla et vint terminer l'ancienne sentinelle du nord Thrakan'raz, touché à la nuque. Dans un silence mortuaire qui suivit un moment de panique, Neigepic murmura quelques mots à l'oreille d'Arnskar Forgerage, s'accrochant à ce dernier avant de rendre l'âme."

    "Grakazum... il faut... aller à Grakazum."
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 347
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Eldrid Forgerage le Mar 4 Avr - 10:50

    "L'éclaireur montagnard ne s'était pas trompé. Une force inconnue a bel et bien été repéré au nord du hameau de Bourg-en-roche, composée de nains et d'humains aux motivations nocives. Le capitaine du clan n'a pas attendu l'orage pour dicter ses ordres, et avec l'autorisation du Thane, un petit contingent de guerriers Forgerage se mobilisa et prit la route du hameau isolé en amenant avec eux une catapulte. La plupart des civils furent évacués dans la foulée, mais certains d'entre eux plus téméraires s'étaient barricadés dans leurs caves. Les défenses ont été érigé avec hâte, et les nains du clan attendirent alors l'assaut de leur ennemi pendant plusieurs heures, tâchant de se faire discret pour surprendre les assaillants.

    C'est au cœur de la nuit, sombre et sans lune, que l'attaque commença. Un bâtiment se mi à brûler, et les cris des éclaireurs déchirèrent le silence. Des sombrefers surgirent des sous-bois, chargeant le hameau d'est en ouest. La bataille se fit avec violence, le feu de la ferme illuminant la bataille qui se déroulaient aux abords du hameau, et après quelques minutes, à l'intérieur même des murs. Les guerriers se défendirent comme des ours, affrontant cet ennemi imprévisible qui semblait à l'évidence savoir où plonger ses lames. Le capitaine, dressé sur son fidèle Sanglicorne, beuglait des ordres et encourageait ses soldats comme un père gronderait son enfant. L'ennemi usa d'archers, de bretteurs humains et même de quelques sorciers pour mettre à mal les défenses Forgerage qui tinrent cependant le choc.

    Au bon d'un moment, la bataille pencha en faveur des fils d'Hymdir. Les mages noirs préparèrent alors des sorts funestes pendant que leurs compagnons d'armes leur faisaient gagner du temps en se sacrifiant sur les haches des guerriers du clan. Inutilement, car l'un des mages se fit écraser le crâne lors de la bataille. Son confrère lança cependant un sortilège long et étrange, avant d'y perdre lui aussi la vie. Des gémissements résonnèrent non loin du hameau qui vit la bataille perdre en ampleur : les ennemis étaient ou morts, ou en fuite. Sortant des fourrés, des nains maigrichons, pâles comme les étoiles et puant la mort se ruèrent sur quelques soldats du clan pour les mordre et les agripper. Ces... nains morts-vivants, se firent eux aussi massacrer dans la mêlée comme des fermiers fauchent le blé.

    Mais le combat était loin d'être terminé... Le Thane sonna le rassemblement et le capitaine remua les troupes encore vaillantes. Le chef adverse, un sorcier à la bure noire comme de la suie, débarqua depuis le sud, amenant avec lui d'autres morts-vivants et plusieurs combattants humains qui tenaient des molosses en laisse. Tous se ruèrent à l'assaut, la catapulte étant même actionnée avant que le corps-à-corps n'ait lieu. Le projectile toucha une bonne partie des morts-vivants, les ingénieurs criant de joie sous leur impressionnant tir. Les guerriers du clan, qui ne sont dans les faits que des brutes au sang chaud, malmenèrent les combattants ennemis et retournèrent leur pitoyable attaque en une retraite désarticulée. Les arbalétriers Forgerage meurtrirent avec précision les rangs adverses tandis que les mercenaires embauchés par le clan écrasèrent sous leur botte les chiens de guerre et les derniers zombies. Dans la panique, face à la fureur des Forgerage, le chef de la bande s'évanouit dans la nuit non sans mettre en garde le Thane que tout ceci n'était qu'un début...

    A la fin de la bataille, un prisonnier avait été fait. Les cadavres des bandits et des sectateurs furent entassés et brûlés plus loin pendant que des volontaires étouffaient le brasier qui menaçait le village. Sans perdre un seul instant, les officiers interrogèrent l'humain capturé lors du combat. Ce dernier parla rapidement, surtout après les tortures douloureuses qu'il subit pendant de longues minutes... Doigts brisés, cou léché par les flammes, visage mutilé, œil exorbité... un procès bien vite expédié, et à juste titre : Le clan Forgerage ne plaisante pas avec ceux qui invoquent les morts. A la fin, le prisonnier ayant déballé tout ce qu'il semblait savoir, le Thane ordonna son exécution. Ce qu'avait avoué l'humain était inquiétant, si bien que le Thane allait demander conseil à l'Ancien. Lui seul pouvait déchiffrer les noms et les actes qui furent commis en cette sinistre nuit, à Bourg-en-roche.

    N-non.. NON ! AARAAGH !... *Un doigt cède dans un craquement sec, avant que ce dernier ne soit laissé inerte.*

    Aarhg... Je... C'est... R-Ragor Rochombre, le sorcier-noir... Il... C'est lui qui mène la danse m-mais... j'en sais pas plus, j'le jure !...

    ...

    *Un tison rougeoyant vient se coller sur son front, juste au dessus de ses sourcils tandis qu'une poigne ferme maintient sa caboche.* AAH-AAARGH !... AAAAHha ! Aaaarh... *Le fer chauffé est aussitôt retiré.*

    AHHhhrr... C'est... il... Il dirige... Nous s-sommes l'Arkalum... N-nanik ! Il... Votre clan est -Hmf- déjà... mort ! Vos morts... seront votre p-perte !
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 347
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Eldrid Forgerage le Lun 10 Avr - 9:31

    L'Arkalum Nanik... un sinistre retour qui ne présage rien de bon. Le secret entourant cette secte ancienne a refait surface et il était désormais impensable pour le Thane et sa famille de garder dans les limbes de l'histoire les faits de l'Arkalum Nanik. L'ancien fouilla dans de vieilles archives, soulevant des récits poussiéreux et des parchemins oubliés depuis des siècles. En quelques soirées, et avec l'aide de ses fidèles, il retrouva quelques anciens textes perdus. Il en recopia une grande partie et déposa son travail dans le Hall de Thane pour que tous les guerriers du clan puissent y découvrir la vérité. Ci-dessous, vous trouverez ce que peuvent lire vos personnages de passage à Thorymdir.




    Arkalum Nanik
    ~ Quelques passages tirés d'un récit narrant les légendes oubliées ~



    L'Arkalum Nanik : Organisation noire et malveillante, il s'agit d'une secte naine aux ambitions nimbées de mystères. La nécromancie, art occulte dans toutes les cultures, est la science qu'ils modèlent grâce à des runes noires, voilées d'horreur et de perversion. Menée par Antor Rochombre le Maudit, damné de l'Œil-rouge, l'Arkalum Nanik dévasta pendant une année entière les terres de Forgerage. Les secrets des runes des mystiques et les écrits du culte des Ancêtres de ce clan étaient la richesse rêvée pour la secte, dont le but final était de réveiller les morts de leur sommeil de pierre pour en faire une armée destructrice.

    Sa dernière apparition remonte à presque mille ans. L'Arkalum Nanik s'était lentement infiltré dans le clan Forgerage, insinuant des mots doux et recrutant des faibles d'esprit pour gonfler ses propres rangs. Si à ses débuts l'organisation n'était composée que de fanatiques dévoués à sa cause, elle accueillit rapidement des sorciers rongés par le pouvoir, des gredins appâtés par les pillages et d'autres sectaires tordus qui ne vivent que pour corrompre le bien. Quand l'heure propice au chaos s'annonça, Antor le Maudit lança son attaque et le culte noir dévasta les terres de Thrakan'raz. Si l'attaque a été une totale surprise, l'affront le plus insupportable a été réalisé par le Rochombre, qui releva les ancêtres du clan Forgerage et les manipula pour qu'ils se battent contre leurs propres descendants.

    Il aura fallu un an pour que les braves guerriers du clan, aidés des mystiques, puissent repousser et finalement détruire cette secte malveillante. De glorieux héros, comme Orïn Forgerage et Gelda Heurtecrâne, menèrent le dernier assaut sur le bastion du Pic-du-Corbeau, une place-forte de l'Arkalum Nanik. Il n'y eu aucun prisonnier et les corps des partisans de l'Arkalum Nanik furent tous brûlés jusqu'au dernier. Après la bataille, les traqueurs s'attelèrent à pister et retrouver les fuyards pour que justice soit faite. La vengeance du clan Forgerage réclama le sang de ceux qui ont osé troubler le repos de ses ancêtres, si bien que la traque ne s'acheva que cinquante ans plus tard, où le dernier membre de cette sinistre organisation trouva la mort dans le Colisée de Rorik...

    Aujourd'hui, cette secte noire est volontairement oubliée des récits. Nul n'en parle, et seul l'Ancien connaît les détails troublant de cette époque sombre, où le mal et la le déshonneur s'étaient jetés sur le clan Forgerage.




    Antor Rochombre, le Maudit : Vil nain du clan Œil-rouge, ce sorcier fut chassé par son clan d'origine pour ses pratiques insultantes envers les morts. Il monta alors pendant des années sa propre "maison" et enrôla de ce fait tous les mages noirs et corrompus œuvrant dans les ombres. Ainsi se créa l'Arkalum Nanik, œuvre aujourd'hui enterrée dans l'histoire. On disait que Antor était fou, arrogant et inconscient de la vie. Quand il fut prêt, ce nécromancien s'attaqua au clan nain le plus isolé et redouté de Khaz'modan : Forgerage, dans l'espoir de s'accaparer les trésors, les âmes et l'espoir des nains vivants sur ces terres.

    Il semble que ce cultiste fut le seul nain à pouvoir tirer les morts de leur repos de pierre, et en dehors du Roi-liche en personne, le seul sorcier à utiliser les runes pour insuffler la vie dans les fils de terrestres décédés. Par chance, ces runes naines nécrotiques furent détruite par les vaillants héros du clan Forgerage, éparpillées ainsi aux quatre vents. Le nécromancien, quant à lui, aurait été tué par Orïn Forgerage après un duel acharné. Mais dans son dernier souffle, le perfide Antor Rochombre emporta ce valeureux fils du clan avec lui dans la mort. Par la magie de runes ténèbreuses, ils succombèrent tout deux dans le néant. Personne ne découvrit plus jamais leurs corps...






    Les héros ayant participé à la chute de l'Arkalum Nanik


    Orïn Forgerage : Ce brave garçon était le frère cadet du Thane de l'époque. Il avait bonne réputation, fidèle aux siens et était aimé de sa famille et des autres clans. Fougueux, généreux et digne de confiance, c'est lui qui a mené la campagne contre la secte noire de l'Arkalum Nanik. Orïn, que l'on surnommait parfois "Gueule-d'ours", a toujours été un bon guerrier et un fin tacticien, sachant motiver ses troupes au besoin. Après la mort du capitaine lors du premier assaut des morts-vivants nains sur Thorymdir, il hérita du commandement des armées du clan. En moins d'un an, après d'âpres luttes, il repoussa les assaillants hors des terres de Thrakan'raz, refoulant les sbires du Rochombre jusqu'à sa citadelle ténébreuse.

    C'est au Pic-du-corbeau qu'il affronta finalement son ennemi, le sinistre Antor. Dans un duel épique, Orïn s'arma de son marteau d'or et défia en combat le nécromancien aux yeux de diamant. Un orage éclata même pendant cet affrontement, la foudre et le tonnerre s'alliant aux deux combattants qui luttèrent l'un contre l'autre jusqu'à ce que l'un d'entre eux fléchisse. Finalement, c'est le Rochombre qui pila le premier, mais aussi fou qu'intrépide, le sorcier lança un sortilège sur sa propre personne... emportant avec lui son adversaire dans la mort. Orïn avait vaincu, mais s'était lui aussi perdu. Nul ne retrouva le corps de ce héros.




    Gelda Heurtecrâne : Fille d'un humble chasseur du clan, Gelda s'est fait connaître pour avoir participé à la bataille du village de Grendorlf, aujourd'hui simple ferme isolée dans les confins de Thrakan'raz. Avec son arc, on dit qu'elle tint à elle seule tout un pan de muraille, repoussant ainsi des vagues de morts-vivants. Son adresse et sa précision ont permis aux défenseurs de remporter la victoire là où une défaite certaine s'était dessinée.

    Par la suite, Gelda s'engagea dans la bataille jusqu'au Pic-du-corbeau où elle assista à la victoire finale du clan sur les sectateurs de l'Arkalum Nanik. Ses flèches acérées percèrent de nombreux crânes, laissant du temps à Orïn pour qu'il emporte son duel face au ténébreux Angor. Le Thane confia plus tard à Gelda Heurtecrâne un titre et des terres pour récompenser sa bravoure envers le clan Forgerage.
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 347
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Eldrid Forgerage le Ven 14 Avr - 14:09

    "Il fallait en avoir le cœur net. Trop de rumeurs et d'actes s'étaient étalées au fil des semaines, gagnant à chaque fois en intensité. L'Arkalum Nanik était de retour sur les terres du clan Forgerage, huit cents ans après sa destruction. Pourquoi aujourd'hui ? Comment et quel était le but recherché par cette secte noire ? Trop de questions et si peu de réponses... Dans cette optique de résoudre ces énigmes, le Thane Arnskar emmena ses proches, des guerriers et des mystiques dans le lieu le plus saint du clan ; Les catacombes de Grakazum.

    Après des heures de marche, grimpant vers la montagne sacrée, le groupe découvrit l'entrée du tombeau des Ancêtres. C'est là, depuis des siècles, que sont enterrés dans les profondeurs de la pierre tous les membres du clan. Chaque famille a au moins un ancêtre dans ces catacombes, la demeure des morts. La première chose qui frappa les nains fut l'absence de gardes. Quelques jours avant cette excursion, le capitaine avait envoyé des éclaireurs pour s'assurer de la protection de la tombe. Visiblement, ces derniers n'étaient pas présent. La gorge nouée par ce monument dédié à la gloire des Ancêtres, le groupe décida d'y pénétrer, s'enfonçant ainsi dans les galeries sombres et érodées par le temps.

    Les escaliers défilèrent. Les minutes également. Bientôt, les nains découchèrent à un croisement. Une voix tonna alors depuis les tréfonds, résonnante comme le tonnerre. Elle ordonna au groupe aventureux de faire demi-tour. De ne pas poursuivre leur chemin. Le Thane balaya cet avertissement comme si de rien n'était, et poursuivit sa route en compagnie des siens, armes en main. Cheminant de salles en salles, les découvertes s'enchainèrent, amenant avec elles un lot de mauvaises nouvelles. Si les premières tombes et alcôves étaient intactes, laissant les morts à leur repos de pierre, les suivants étaient brisées. Ouvertes, le socle était broyé ou déplacé. Le plus troublant fut de découvrir que les dépouilles des ancêtres avaient disparu, sans laisser de trace. Et c'était ainsi sur des centaines de sépultures au grand dam des nains du clan Forgerage...

    Plus la troupe s'enfonçait dans la montagne, plus les dégâts étaient importants. Les familles Forge-doré, Cornefer, Âtrechant, Front-de-fer... Tous ont pu découvrir ou apprendre que leurs ancêtres s'étaient envolés. Et il en était de même pour les familles plus nobles, comme celle des Scandefer qui avaient leur propre salle où reposent leurs défunts morts. Pire encore était la découverte lorsque le groupe s'approcha du sanctuaire des Forgerage, là où tous les thanes du passé et leur proche étaient enterré depuis des générations. Partout, la même scène ; Celle de la profanation. Et c'est là encore qu'une surprise de taille attendaient les courageux nains de Forgerage...

    Perché dans les hauteurs, un nain émanant une aura noire guettait le groupe. Sans savoir qui il était, les guerriers surent qu'il était le responsable de cette hérésie sans nom. Le Thane Arnskar tenta de le faire descendre par la force, mais rien n'y fit. Au contraire, le sorcier brisa les sceaux d'une tombe proche, éclatant le socle et avec de runes maléfiques et interdites depuis les temps anciens, il réveilla le nain qui dormait depuis des années. Riant à la barbe du groupe, le nécromancien disparu par un portail d'ombre, laissant les fils d'Hymdir seuls au fond des catacombes de Grakazum. Du moins, ils l'étaient jusqu'à ce le mort-vivant s'éveille de son repos éternel. La créature chargea le groupe, et d'effroi, le Thane se rendit compte que le mort-vivant n'était autre que son propre père ; L'ancien Thane Ulfric Forgerage en personne. Ne pouvant se résoudre à tuer ce membre de leur famille, le mercenaire engagé tenta d'y remédier, sans succès. Finalement, ce fut le Thane qui acheva le mort-vivant de ses propres mains, tuant son paternel devenu une chose sans âme.

    Le groupe en avait beaucoup appris. Il était temps pour eux de quitter cet endroit désolé et retrouver ce sorcier noir afin qu'il goûte à la justice du clan. En chemin, les nains découvrirent cependant un esprit qui prit forme devant eux. Spectral et lointain, sa voix résonna dans les tunnels, informant qu'une chose effroyable allait arriver. Qu'il fallait se dépêcher. Sans perdre une seconde, et devinant qu'ils avaient à faire à une Ancêtre en personne, la troupe guerrière remonta à la surface guidée par cet esprit bienveillant. En chemin, un combat éclata entre un sombrefer qui réanimait des squelettes. Sans doute un retardataire. Il n'eu guère le temps de jouer avec sa magie noire, car les soldats l'envoyèrent à la mort, lui et ses sbires squelettiques. Après une dizaine de minutes, les nains sortirent finalement des catacombes, le cœur lourd et la mine épuisée par ces récentes révélations. L'esprit de l'Ancêtre se réincarna une nouvelle fois devant eux, dictant des mots sages et des conseils."


    Le courage n'est qu'une folie masquée. Fous que vous étiez à vouloir pénétrer en ces lieux, vous ne manquiez pourtant pas de courage. Maintenant, vous devez vous hâter, fils de Thrakan'raz...

    Je suis Orïn Forgerage, le frère perdu, et comme vous, je traquais l'Arkalum Nanik il y a déjà des siècles. Je l'ai défié, et je l'ai vaincu au prix de ma vie. Mais maintenant, le voilà de retour. Vous devez vous hâter...

    Ils ont relevé vos pères, vos mères. Vos frères et vos sœurs. Vos familles et vos ancêtres. Ragor, descendant de l'infâme Antor Rochombre, mène les morts et se dirige vers la cité que vous appelez Vardemald. Courrez, si vous voulez la sauver...

    Aussi sombre qu'est cette période, je sens que quelque chose de plus noir encore se terre derrière ce mal. Ragor n'est qu'une marionette. Méfiez-vous des apparences... Adieu, mes enfants.
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 347
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Eldrid Forgerage le Mar 18 Avr - 9:15

    "Le vent avait apporté une odeur putride dans la campagne. Des relents du marais mêlés à la charogne qui infestaient les narines des protecteurs du clan postés à Vardemald. La ville était en état de siège, le Thane ayant rameuté autant de troupe qu'il le pouvait pour assurer la défense de cette cité marchande. L'esprit d'Orïn n'avait pas menti ; Une attaque allait se dérouler dans la nuit.

    Les patrouilles furent déployées tout autour de gros bourg et des gardes positionnés aux abords des grandes routes, au nord et à l'ouest. L'attente a durée des heures, seulement bercée par des ordres et quelques éclats de rire nerveux. Ce n'est qu'au beau milieu de la nuit, alors que le ciel s'était noyé dans de l'encre noire et que le vent soufflait plus fort qu'à l'accoutumé, qu'un cri déchira ce silence malsain. De femme, d'après sa voix. Alertes, les gardes fouillèrent la cité de fond en comble, ne parvenant pas à déterminer son origine. Un second hurlement déchira alors la nuit ; Du cimetière celui-là. Quelques vétérans et le Thane en personne ne déplacèrent sur place pour n'y découvrir qu'une traînée de sang et des tombes profanées. Un être cadavérique surgit alors, se jeta au milieu de la bande armée mais n'y trouva qu'une mort rapide et définitive. A ce moment, la ville s'embrasa.

    Sans crier gare, des cris d'effroi, de terreur et d'au secours résonnèrent un peu partout dans les maisons alentours. Les civils refugiés dans leur demeure étaient en proie à un massacre sans nom, les quelques protecteurs étant visiblement dépassé par cet ennemi encore invisible mais pourtant bien présent. Des nains sortaient en sang, le ventre ouvert. Des époux et des fils luttaient contre des morts surgit d'on ne sait quel endroit, luttant pour sauver leur vie. Le Thane ordonna de tenir et d'exterminer la racaille qui sévissait à travers toutes les chaumières ; Même la taverne Tête-de-bélier en était infesté. Des gardes hurlèrent de l'aide à la porte nord de la cité. Là-bas, des zombies s'étaient massés aux barricades, arrachant et mutilant tout ce qui tombait entre leurs ongles et leurs dents macabres. Les repousser a été long, éprouvant mais ce n'était en rien terminé. A l'entrée ouest, la situation devint tout aussi critique, les gardiens de la cité reculant sous un assaut féroce et inhumain. Le Thane amena quelques guerriers avec lui et ils prirent tous ensemble position sur ce front. La ville ne devait pas tomber. Pas cette nuit.

    La bataille continua une heure durant, les vaillants guerriers du clan se défendant comme jamais auparavant. Les morts-vivants tombaient à chaque coup de hache, leurs propres descendants taillant en pièces ceux qui avaient été autrefois leurs ancêtres. Pour sûr, cette nuit-là devait devenir la plus triste et la plus noire qu'ait jamais vécu le clan Forgerage depuis des siècles. Comment ces nains en étaient arrivés à de tels blasphèmes ? Certains nains racontèrent cependant qu'ils ont aperçu un esprit planer quelques instant au-dessus de la cité, qu'il s'agissait d'Orïn en personne et que ce dernier épaula quelques soldats hagards lorsque le clan était au plus mal. Vrai ou faux, nul doute sur le fait que les Ancêtres ont été présent aux cotés des nains Forgerage cette nuit-là.

    Pendant la bataille, là où le sang se fit le plus rouge, se dévoila le nécromancien. Celui-là même qui fut démasqué dans les catacombes de Grakazumn, quelques nuits plut tôt. N'étant nul autre que Rangor Rochombre en personne, ce dernier s'écria contre le clan et leva avec ses sorts funestes de nouveaux morts. Derrière lui, une marée se déversa sur le front ouest et sud, renversant les guerriers. Le combat semblait perdu mais les solides nains de Thrakan'raz résistèrent encore en encore. Ils vengèrent chaque fils d'Hymdir tombé au combat, rendant coup pour coup. Et plus encore ! Les protecteurs encore valides se regroupèrent autour du Thane Arnskar, se sacrifiant même parfois pour lui éviter un coup fatal. Dans la mêlée, le nécromancien s'évaporant cependant et disparu du front pour n'y laisser que des morts-vivants avides de chairs et de sang. Un druide du clan, le souffle court, proposa alors de traquer ce vil profanateur et de l'estourbir ; C'est le seul moyen d'en finir avec cet afflux de morts. A ces mots, le Thane acquiesça et avec quelques guerriers, ils se détachèrent du front pour s'enfoncer dans les bois. Des mercenaires arrivèrent en renfort pour soutenir le frond, remplaçant leur départ précipité.

    Des montagnards luttaient ici et là, tuant des cadavres en maraudes qui trainaient dans le sous-bois. Le druide, d'instinct guidé par la nature et la vie, se mit à traquer celui qui incarnait la mal et la mort. Sans aller bien loin, le sage amena le petit groupe dans une caverne isolé, non loin de Vardemald qui vu d'ici, était rongé par le feu et la guerre. Au fond de la grotte se tenait le nécromancien, un nain sombrefer dans une robe d'ébène en train de psalmodier un sortilège nimbé de runes nécrotiques. Il devait contrôler les morts-vivants, tant il était plongé dans sa transe. Sa surprise fut grande lorsqu'il découvrit que des Forgerage l'avait déniché hors de sa tanière. Le combat fut bref, le sorcier ombrageux étant rapidement vaincu par l'assaut combiné du Thane et du vaillant fils d'Hymdir. Mais hélas, c'était loin d'être terminé... Une fumée noire se leva du corps inanimé du sombrefer, mutant alors dans des proportions gigantesques. Des formes se dévoilèrent, un cri strident et des chauves-souris noyèrent l'endroit dans une tornade de ténèbres et de souffrance. A la fin, il ne resta qu'une créature immense, aux ailes et aux cornes impressionnantes et à l'allure démoniaque. Des sabots décoraient ses pieds et des mains griffues lui déchiraient les doigts. Son armure, elle, luisait d'un vert émeraude, luisante comme si elle sortait de la forge. A ce moment-là, les guerriers du clan ne surent pas face à quoi ils avaient à faire ; Un Nathrezim."

    Qu'il est cocasse de vous dévoiler mon visage, nains. Mais vaines seront vos tentatives de me tuer. Vous ne pouvez pas nous arrêter ! Forgerage tombera et tout Khaz'modan suivra !

    Il envoya le Thane avec violence contre le mur de la caverne, compressant son âme et son esprit, ponctionnant sa vie et son essence vitale. Les guerriers l'accompagnant lors de cet assaut chargèrent la créature étrangère et tentèrent de la tuer. Sans succès. Pire, la bête du chaos tourmenta quelques nains en envoya un sort de peur, troublant leurs esprits pour les éloigner. Mais après maints efforts, des sacrifices et d'acts héroïques, l'attaque combinée du groupe finit par payer. Le démon recula, blessé mais loin d'être abattu. D'une rapide invocation, il ouvrit un portail dans lesquel se découvrit les reflets d'un monde fracturé et déchiré par une magie impie. Le Thane désormais libre de toute entrave, le Nathrezim s'engouffra dans sa porte démoniaque et hurlant des menaces et des avertissements.

    Profitez de votre pathétique victoire, misérables mortels ! Nous reviendrons et cette fois, pas question d'user de fourberie. Vous gouterez à la vraie puissance de la Légion Ardente ! Votre clan souffrira milles tourments et vos vies seront balayées !

    Nous sommes légion !


    Fin de l'Acte 1 : Au Nom des Ancêtres

    C'est une victoire que le clan arracha à son ennemi. Vardemald était sauvé des morts-vivants, ces derniers tombant de nouveau dans un sommeil éternel. Les victimes furent nombreuses et le clan avait fort à faire pour réparer les dégâts subie par la ville marchande. Beaucoup de guerriers et de civils sont morts, mais la victoire est bien présente. Le cœur lourd, le Thane et ses soldats encore aux aguets entreprirent de soigner les blessés et de tirer les morts hors des barricades. La légion Ardente semble être le responsable de ce carnage, usant de tromperie et de manipulation pour arriver à ses fins. Cette bataille est terminée, mais la guerre, elle, ne fait que commencer...
    avatar
    Arnskar Forgerage

    Messages : 279
    Date d'inscription : 26/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Seigneur de la montagne
    Dalion : 0

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Arnskar Forgerage le Dim 11 Juin - 19:25

    Transition :


    Voilà plusieurs semaines, si ce n'est plusieurs mois, que la sombre organisation de l'Arkalum Nanik n'a pas donné de signes d'existence, ce qui n'a pas manqué d'inquiéter les populations de Thrakan'raz qui ont toutes eu vent de la terrible attaque de Vardemald. Cette secte, en plus d'avoir attaqué nombre de braves Nains et Naines de la Vallée, a souillé les catacombes de Grakazum et l'éternel repos de pierre des héros défunts.
    Redevenu l'ennemi principal du clan depuis ces sombres jours, il se dit que le Thane ne compte pas laisser le groupe reprendre des forces et attendre la prochaine attaque; en effet les stratèges du clan seraient en train de préparer une vaste offensive contre le bastion présumé de l'Arkalum Nanik afin d'occire chacun des membres de la secte et de l'enterrer définitivement cette fois-ci.
    Mais il ne faut pas oublier que d'autres ennemis viennent s'ajouter à la longue liste des factions désirant la fin du clan, des Réprouvés foulent les terres de Thrakan'raz et la Légion Ardente ne semble jamais bien loin .... Les fiers guerriers Forgerage devront redoubler de prudence et se montrer plus courageux encore si ils souhaitent voir le clan et la vallée perdurer.



    (Reprise de la campagne)
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 347
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Eldrid Forgerage le Mer 14 Juin - 9:33

    Quelques jours après notre retour en Thrakan'raz suite à la campagne du Rivage Brisé, nous avons découvert que notre terre, si belle et si prospère, était désormais corrompue jusqu'à la moelle par des bandes criminels et des sectateurs fous. Nos braves guerriers ont mené quelques excursions hors de nos cités, et parfois même à l'intérieur des murs des villes, traquant sans relâche le moindre signe de corruption néfaste. C'est ainsi que nous avons pu mettre la main sur un sorcier noir qui opéré à Vardemald, réduisant son groupe de bandits par la même occasion, et sur un chef orc qui avait semé le trouble dans le domaine Martelcuivre quelques semaines plus tôt. Avec deux prisonniers de cette importante dans les geôles de Thorymdir, une exécution publique s'est préparé promptement.

    Hier soir, une foule de nains et de naines, tous du clan, s'était réunis sur la place de Vifaigle, la seule suffisamment large pour accueillir autant de monde. C'est là, à la vue de tous, que la garde urbaine s'est déployée autour de la butte qui allait servir d'exécutoire à la sentence su Thane. Rapidement, sous les cris rageurs et haineux de la foule, ce fut l'orc qui s'avança en premier, poussé par des hallebardes. Ce dernier n'était guère impressionné par notre clan. Pire. Il attendait sa mort avec une fierté étonnante. Pour calmer cette ardeur, le Thane demanda à ce que les fils du domaine Martelcuivre, les victimes de l'agression de cet orc qui tua leur patriarche, viennent le rejoindre pour qu'ils exercent leur vengeance. Et par la même occasion, attendrir la viande. Ils rouèrent de coups l'orc, ce dernier n'ayant presque plus de visage suite aux nombreuses frappes de bottes et de poings qu'il se vit infliger, sous les acclamations de la foule. Je dois avouer avoir éprouvé une certaine jalousie... Qui ne voudrait pas cogner ce monstre, jusqu'à lui en broyer les os ? A la fin, c'est une nouvelle recrue qui exécuta le prisonnier. Une coupe nette et sans bavure. Le corps de l'orc et sa tête furent retirés aussitôt, sans doute pour les faire empaler à l'entrée de la ville.

    Dans la foulée, ce fut au tour du sorcier nain de rejoindre le billot. Le peuple hurla encore plus qu'avec l'orc, enragé par ce perfide nain qui se revendiqua lui-même être membre de l'Arkalum Nanik ! Cette secte nécromancienne est malaimée en Thrakan'raz et les gardes eurent du mal à maintenir l'ordre tant la foule désirait l'étriper. Ce dernier chercha à semer le doute et la confusion parmi les gens, hurlant vers la foule son innocence. Que le Thane n'était qu'un traitre. Il pestiféra ainsi quelques instants, avant qu'un guerrier ne le réduise en silence en le frappant au crâne. Sonné, le sorcier fut trainé vers un bûcher installé hâtivement par des serviteurs. Pour hérésie. Pour avoir tourmenté le clan. Pour avoir pratiqué des arts occultes et infâmes, le sorcier noir fut condamné à mourir par le feu, l'interdisant ainsi d'avoir droit au Repos de Pierre. Le nain hurla et agonisa pendant des minutes, le Thane lui ayant enflammé sa barbe en premier. Les flammes le consumèrent ainsi, sous les yeux de la foule qui brillèrent de colère et d'une folie propre au clan Forgerage...

    C'est là que survint le chaos, dès que le profanateur n'était plus qu'une viande carbonisée, affalée sur un tas de cendres. A l'arrière de la foulé réunie, qui commençait à évacuer doucement les lieux, des cris d'effroi montèrent de l'arrière. Deux nains avaient tiré des lames et commencèrent à poignarder les habitants au hasard, scandant des propos abjects. Deux naines tombèrent au sol, et de nombreux nains furent blessés par les couteaux. Les gens se dispersèrent, aidés de la garde urbaine, mais certains tentèrent de maîtriser ces fous en se ruant sur eux pour les réduire en charpie. Epaulés de quelques guerriers, ces assassins furent rapidement mis hors était de nuire, baignant dans leur propre sang. La Thane ordonna aussitôt de fouiller la capitale de fond en comble, maison par maison, ce que les gardes s'empressèrent de faire.

    Savoir que notre ville bien-aimée est infestée de ces sectateurs est intolérable. L'Arkalum Nanik est comme un venin qui empoisonne notre vallée, mais là, ce perfide poison vient de toucher notre cœur. Un peu plus tard, un autre assassin a été débusqué par une patrouille mais il blessa en retour quelques soldats, avant de réussir à prendre la fuite par les bois, s'enfonçant la nuit noire. Après ces évènements, les prêtres des Anciens accueillir de nombreux blessés, guérissant à l'aide de leur puissante magie divine, et par la foi d'Hymdir, les plaies et les blessures qu'avaient subi quelques habitants. Mais ils ne purent rien pour sauver les deux naines assassinées sur la place de Vifaigle. Le lendemain matin, un écrit du Thane fut propagé dans toute la vallée, accroché sur les panneaux des villages et des hameaux :


    Nous ne plierons pas face à des dégénérés. Votre Thane s'en va mener une vaste campagne pour débusquer et amener vers la justice chaque membre de cette secte impie qu'est l'Arkalum Nanik. Qu'ils tremblent car nous serons implacables. Que la peur les frappe en plein cœur ! Les Ancêtres nous aideront à chasser ces hérétiques hors de nos terres ; Ils n'auront nul endroit où se cacher de la colère d'Hymdir ! Armez-vous de courage et de force, mes frères et sœurs ! Ces sectateurs viennent de signer leur arrêt de mort...

    Que l'inquisition commence ! MORT AUX PARJURES !

    Le Thane Arnskar Forgerage, Descendant du grand Hymdir dit "le Forgerage"
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 347
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Eldrid Forgerage le Ven 16 Juin - 11:59

    Ô Thane Forgerage... le malheur ne fait qu'empirer de jour en jour.

    Ta nièce, Eldrid Forgerage, fille d'Hagen Forgerage, a été enlevé.

    Avant de partir en guerre, mon Thane, laisse moi te décrire ce qui s'est passé hier, dans l'après-midi...



    Un molosse du clan, fin limier qu'on utilise pour la chasse, avait retrouvé la trace de l'assassin en fuite qui avait sévit une nuit plus tôt à Thorymdir, donnant lieu à une nuit de chaos. Son flair l'a guidé jusqu'à la lisière de la forêt de Rochepin. Suivre la piste a été facile, et bientôt, les éclaireurs du clan rapportèrent que la présence du fuyard était toute proche de l'avant-poste de la Houille ; Une petite garnison de six nains qui veillent sur cette partie de la forêt, en temps normal. Ayant appris la nouvelle, Eldrid Forgerage, plutôt bien remise de sa blessure, a aussitôt formé une troupe de guerriers vétérans et de recrues. Au total nous étions un peu plus d'une vingtaine pour cueillir ce rat. Plus que suffisant.

    On a marché trois heures, à un rhyme forcé, ne nous accordant qu'une seule pause en chemin. Mais rapidement, en nous approchant de l'avant-poste, on s'est rendu compte qu'une odeur de feu de pinèdes embaumée l'air ambiant. Forçant l'allure, on a découvert que la tour de guet était en flamme ! Un feu de six mètres de haut lui léchait les rondins. La palissade entourant le poste de garde, elle, avait été réduite en miette comme si quelque chose l'avait défoncé à coup de bélier. En nous approchant de la Houille, un hurlement rauque tonna non loin et un nain, sans doute un garde, vola jusqu'à nos pieds. Le pauvre gars était mort, les os broyés. Puis la terre s'est mise à trembler avec fracas, comme les rhymes d'un tambour, et de plus en plus fort. Et c'est là que mon sang s'est glacé... Un géant s'est présenté à nous, grand comme la tour...

    L'ettin était étrange. J'en ai déjà croisé deux dans ma vie, mais celui-là était si maigre... le teint pâle et plus courbé que les autres. Ceci-dit, ça n'a rien enlevé à sa force, ce monstre pourtant à bout de bras un tronc d'arbre en guise de massue. Ta nièce a donné l'assaut, toujours aussi téméraire, et on a chargé le géant avec nos haches et nos arcs. J'ai rarement connu de combat aussi glorieux de toute ma vie... Ce colosse a été salement blessé aux jambes. Trop pour qu'il puisse tenir debout et pourtant... il résistait à nos assauts furieux. A croire qu'il ne sentait pas la douleur ! Dans la bataille, on a perdu deux guerriers, Torïn Tonnesang et Marrid le Sans-famille, tout deux écrasé par le tronc du géant qu'il faisait balayer devant lui. On a eu pas mal de blessés également... Puis au bout d'un moment, sans trop savoir pourquoi, l'ettin a fait demi-tour est s'est tiré à travers la forêt en beuglant "Papa" ? Déjà qu'on a du mal à gérer un monstre pareil, savoir que d'autres rôdaient dans le coin ne m'a guère enchanté. Mais ça a pas ralenti le nouveau de Forgefer... Azar, je crois bien ? Cette recrue a pas froid aux yeux et il a sauté sur le géant lors de sa fuite, lui faisant pas mal de dégâts au dos. Il va bien s'intégrer chez nous, pour sûr.

    Mais au moment où nous allions le poursuivre, un nain, à l'agonie, surgit de la tour en feu. J'ai pas tout saisis de la conversation, étant trop loin, mais il semble que des morts-vivants ont attaqué l'avant-poste. On était nombreux à penser aux Réprouvés... Le pauvre gaillard a pas pu poursuivre, la tour commençant à s'écrouler sur nos barbes. Un pilier céda après que le feu l'ait dévoré et une pluie de poutres enflammées tomba sur nous, soulevant un nuage de cendres et de poussières. On y voyait rien mais par chance, on a pas eu trop de casse. Si ce n'est le garde blessé, écrasé par la tour en miettes... Mais avec Eldrid, on a guère le temps de souffler ou de pleurer nos pertes. On a immédiatement fait la chasse à l'ettin, l'étranger nous aidant même en appelant les éléments de l'air pour nous offrir un gain de vitesse à la course.

    La course dura quelques minutes. Dix, peut-être ? A bout de souffle, on s'est arrêté une minute pour le reprendre, avant de repartir à la traque. Malheureusement, on a pas eu ce loisir... La nouvelle recrue pressentit quelque chose, dans le coin, et une silhouette surgit des fourrés, sautant sur nous ! Un nain ! Et mort-vivant avec ça ! Suite à cette apparition, d'autres cadavres ambulants sortirent des buissons et se ruèrent sur nous, tel des zombies... L'Arkalum Nanik, hurla le Cornefer. Il avait raison ; On s'est fait piéger comme des bleus, perdus dans la forêt de Rochepin. On s'est bien défendu à la première vague, broyant les morts-vivants comme du petit bois. Dans la foulée, celui que nous traquions apparu au sommet d'une petite butte, nous narguant. On peut pas dire qu'on lui ait laissé le temps de l'expliquer, l'étranger Alfdan l'ayant soufflé grâce aux éléments vers notre direction. L'assassin roula à nos pieds, et on l'a rapidement maîtrisé en lui broyant jambes et bras avec nos armes.

    Malheureusement, les morts-vivants nains continuaient d'affluer sur nous, sortant des sous-bois, vague après vague. Ils étaient dans un triste état, la peau sur les os et le taint blafard. Certains n'étaient même que des squelettes, bougeant à l'aide d'une sale magie noire... On s'est battu comme des sanglicornes, mon Thane. A un contre vingt, on a taillé les rangs avec nos haches et notre magie... Dans ce chaos, sous cette masse grouillante de morts-vivants, j'ai entendu ta nièce se faire capturer, des dizaines de cadavres sur elle, l'empoignant de toute part. Et autour de moi, mes frères d'armes commençaient à calancher les uns après les autres, noyés sous un tas de cadavres puant la mort. On s'est fait mordre, griffé et balafré, impuissant alors que les macchabés enlevaient Eldrid, s'enfonçant dans la forêt. Après quelques minutes à batailler sévère, les morts-vivants se sont retirés brusquement, ne laissant derrière eux qu'un carnage sanglant. On était plus que quatre encore debout. Tous les autres avaient calanché mon Thane... et aucune trace de ta nièce.

    Nous avions cependant toujours l'assassin à nos pieds, gisant au sol avec ses blessures. Poursuivre les morts-vivants aurait été de la folie et nous étions salement amochés, de fait on a laissé nos frères décédés sur place et on a trainé le cafard immédiatement à Thorymdir. Je suis certain qu'il sait des choses, Thane Forgerage, du fait qu'il est prononcé le nom Rochombre. Puisses-tu nous pardonner pour notre échec, chef de clan... je te jure de venger ceux qui sont tombés et de tout faire pour détruire cette maudite secte et son meneur !


    Torgred Scandefer



    N.B : Une troupe de soldats est retournée sur place, au petit matin. Ils ont bien trouvé le lieu de la bataille, mais seulement les cadavres des morts-vivants. Les corps de tes guerriers, Thane, on tous été enlevé. Sans doute de nuit, par l'Arkalum Nanik... L'avant-poste, lui, est totalement détruit.
    avatar
    Eldrid Forgerage

    Messages : 347
    Date d'inscription : 25/02/2017

    Fiche clanique
    Famille : Forgerage
    Classe : Belliciste
    Dalion : 0

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Eldrid Forgerage le Jeu 13 Juil - 10:29

    Prélude - Depuis l'enlèvement de la nièce du Thane et d'autres citoyens du clan Forgerage par la secte de l'Arkalum Nanik, les soldats et volontaires n'ont pas cessé de traquer les responsables, démontant les campements et attaquant les morts-vivants et cultistes noirs qui éraient dans la vallée. Les semaines se sont suivis ainsi, avec ses troubles et ses inquiétudes, mais une nuit, la population fit d'étranges rêves. Des songes, les Ancêtres parlèrent et mirent en garde le peuple de Thrakan'raz sur d'horribles évènements qui allaient se dérouler dans les jours à venir. Les prêtres des anciens et les descendants de Héros eurent même des visions plus fortes, dévoilant des lieux secrets et des visages épuisés, enfermés dans des cellules ombragées.

    De tous, il ne fut retenu qu'un seul endroit ; La Grotte des Deux Diamants. Sachant parfaitement ce qu'il y trouverait, le Thane ordonna immédiatement qu'une troupe soit rassemblée pour réaliser une expédition épurative dans ces cavernes, qui sont un vaste réseau de tunnels et de falaises situés dans les profondeurs du Bois de Rochepin.



    Fin de soirée ; la Grotte des Deux Diamants...

    La petite troupe naine, composée d'une grosse trentaine d'individus, dont beaucoup de soldats, arriva à l'orée des grottes au moment où la nuit tombait sur la vallée. L'objectif était clair ; Pénétrer dans les Deux Diamants sans se faire repérer, trouver les prisonniers et les libérer sans trop se faire remarquer. Une mission délicate, hélas, car l'éclaireur qui surgit des fourrés voisins leur dit que la zone était un vrai coupe-gorge, même si le ciel sans lune et les ombres les aideraient à passer en toute discrétion. Sur ces mots, les nains se mirent en marche, direction l'entrée du ravin.

    Mais il n'en fut pas ainsi dans les faits. Certes, la troupe se fit discrète, mais les Forgerage sont des êtres bouillants et des guerriers-nés. Jouer au petit voleur ne leur convient pas et c'est pour cela qu'ils menèrent une vaste charge, d'abord silencieuse, puis vaillante, contre deux gardiens en faction. Ces derniers, des mercenaires maniant de lourdes masses d'arme, les entendirent arriver et un conflit éclata. Par chance, ils n'eurent pas le temps de sonner l'alarme ; Une grosse cloche en bronze trônait non loin, ayant suffisamment de puissance pour réveiller toute la forêt de Rochepin d'un seul écho sonore. Une fois les gardes morts, les nains se séparèrent en plusieurs groupes, dans l'espoir de multiplier leur chance de retrouver les prisonniers. Du renfort arriva même, gardant l'entrée pour une éventuelle retraite en attendant le retour de leur compagnons. Les troupes disparates poursuivirent alors leur propre chemin, s'enfonçant toujours plus loin dans les cavernes lugubres et humides de Deux Diamants.

    En chemin, la troupe principale découvrit d'anciennes installations minières, d'un autre temps, rouillées et agressées par le temps. Empruntant un tunnel, ils eurent la malchance de tomber sur un mort-vivant en vadrouille. Ce dernier, alerte bien que pas très frais, hurlant à la mort ! Du sol surgirent alors mains et têtes, qui grattèrent la terre pour surgirent autour des guerriers nains ! Dans le chaos qui suivit, dans la pénombre des lieux, les Forgerage subirent une abominable embuscade qui mit à mal leur volonté. De partout, les morts grouillaient, tombant sur eux, mordant et griffant comme des furies leurs armures et chair rosée. Mais il en faut plus pour faire plier un fils d'Hymdir ! Avec courage, force et endurance, sous l'œil des Ancêtres, la troupe parvint à repousser cet assaut soudain en écrasant crâne et os dans un sanglant carnage. Il y eu malheureusement des pertes, sept soldats du Thane ayant trouvé la paix dans le combat.

    Sans pour autant les pleurer, chose que les nains feraient après, la troupe réduite poursuivit son chemin et tomba bientôt sur ce qu'elle cherchait ! Des cris et des appels à l'aide inondèrent les lieux, provenant d'une salle annexe, creusée dans la roche. 0 l'intérieur, plusieurs cellules dans lesquelles se trouvaient de nombreux prisonniers. Tous tremblotant et en était d'épuisement extrême. De tous, un Vieillard, le patriarche des Fendragon, interpela les secours. Il leur avoua que la nièce du Thane n'était plus retenu ici, les sectateurs de l'Arkalum Nanik l'ayant emmené avec eux pour la réalisation d'un immonde rituel qui devait, en théorie, rompre le lien entre les Ancêtres et le peuple Forgerage. Pour se faire, il devait y avoir un sacrifice... et du sang d'un Forgerage.

    Sans perdre une seule seconde, les prisonniers étant désormais entre les mains des guerriers du clan, la troupe, amputé de quelques soldats, brava les ténèbres et s'enfonçant jusqu'au plus bas du ravin, suivant les rives d'un eau glacée. Plus haut, dans les hauteurs, d'autres combattants du clan menaient un combat acharné contres les sbires du Rochombre. Les Deux Dimants étaient devenus un champ de bataille et le bruit guerroyant portait loin, jusque dans les hameaux éloignés de la forêt. Le groupe principal continua jusqu'à déboucher sur une énorme caverne, immense et fortifiée de roches et de maléfices. Gardant son entrée, un gardien terrible ; l'Ettin mort-vivant, que certains guerriers avaient déjà pu croiser il y a quelques semaines... Sans perdre autant courage, les quelques nains affrontèrent la bête qui se disait invincible.

    La lutte dura des minutes, les coups de haches heurtant la carcasse du géant qui se débattait, envoyant valser les nains avec l'aide de sa masse ; un tronc d'arbre. Mais à force de persévérer, la rage des guerriers étant la plus forte, les fils d'Hymdir tuèrent le monstre, le nouvel étranger Dokrison achevant même la créature en lui fendant le crâne. Le groupe, blessés mais volontaire, fila alors dans la caverne peu éclairée par des torches mourantes. Des les salles, ce sont des montagnes de cadavres et de têtes coupées, de viscères et de vasques pleine de sang noir, de pièges morbides et de nains empalés qui défilèrent sous leur yeux, jusqu'à enfin atteindre une plate-forme duquel ils purent observer une scène sinistre ; Quatre ritualistes menaient d'étrange incantations, scandant et psalmodiant des sortilèges autour de la nièce de Thane qui lévitait au-dessus du sol, entourée d'ombre. La troupe naine sauta alors au contre-bas, chargeant sans attendre les sectateurs... mais un éclair foudroya le premier soldat, une fille de la famille Tête-de-cuivre, qui menait la charge, la tuant sur le coup. Une voix résonna alors, défiant les nains de venir le rejoindre pour assister à la fin du clan Forgerage...

    Enhardis par la mort de leur sœur et désireux de la venger, les guerriers inondèrent la voix d'insultes et continuèrent leur route jusqu'à rencontrer les quatre sorciers. Ils étaient tous plongés dans leur rituel sanglant, ne prêtant pas attention aux combattants du clan qui purent, sans trop d'effort, enfoncer les sectateurs avec une violence extrême. Au premier assaut, seul un des quatre survécu, s'entourant d'une barrière magique. C'est alors qu'apparut un autre sorcier, plus ténébreux encore, surgissant des ombres. Fort de ses pouvoirs noirs, il leva les sorciers morts pour en faire des marionnettes à son service, puis invoqua un autre mort-vivant. Devant tant d'hérésie, les guerriers Forgerage redoublèrent d'adresse et de vaillance, et un combat acharné s'engagea. Les zombies tombèrent bien vite, mais les blessures furent nombreuses. Le chef de cette cabale, un dénommé Tegor, envoya des boules de feu, des éclairs et des vagues d'ombre, avant de se téléporter non loin. Lui aussi était bien amoché, mais une nouvelle fois, une voix surgit du néant, noyant la caverne de ses échos.

    Elle se moquait du clan Forgerage, mais plus que tout, elle doutait de l'efficacité de ses sorciers. Tegor, apeuré et inquiet, en avait perdu ses moyens et un coup de hache termina sa sombre carrière. Du silence qui suivit, un portail nimbé d'un vert émeraude s'ouvrit au-dessus des nains. De lui sortit une créature repoussante, haute comme un mur et lévitant dans les airs, sa robe flottant telle des vagues. Sans yeux, les bras longs, il dévisagea la scène, tout en lâchant de ses paumes des yeux globuleux qui filèrent dans tous les coins de la salle... S'attendant à devoir affronter un ennemi encore plus redoutable que tous les autres, les guerriers se préparent à donner le dernier combat, mais le démon préféra les narguer, avant de s'évaporer à travers le portail qui donnait vue sur un autre monde brisé, éventré et perdu du cosmos.

    "L'Arkalum Nanik n'est pas aussi efficace que ce que nous pensions... Voilà ce qui en coûte de déléguer des tâches à des insectes. Moi, Taz'jiramh, l'Oeil-de-la-Destruction, saura en tenir compte... Mais cela ne change rien à nos plans."

    "Profitez bien de votre victoire frugale. La Légion Ardente n'en a pas terminé avec votre misérable clan et vous goûterez bien vite à la défaite."

    Récupérant la nièce de Thane, affamée et comateuse, les guerriers du clan Forgerage repartirent hors des cavernes, allant retrouver le reste de la troupe qui avait finit par l'emporter sur les sectateurs de l'Arkalum Nanik. Un coup féroce venait de lui être porté, causant des dommages qui risque de la mettre hors état de nuire pour un bon moment même si, dans ce malheur, quelques pertes furent à déplorer. Hélas, la Légion Ardente tirent toujours les ficelles dans l'ombre, contrôlant la secte tel un jouet qui amuse les démons. Les prisonniers libérés furent tous escortés jusqu'à Thorydir, où la nièce du Thane subira des soins sacrés de la part des prêtres du Culte des Ancêtres.



    Fin de l'acte 2 : Au Nom des Ancêtres

    La nuit suivante, les enfants de Thrakan'raz firent à nouveau des rêves. Mais ceux-là étaient plus paisible et joyeux, dévoilant un avenir radieux. Pour la première fois depuis bien longtemps, les Ancêtres étaient en paix, donnant un peu d'espoir au clan Forgerage qui venait de repousser un mal ancien. Mais la mise en garde veille, car ce mal, lui ne dort jamais et finira tôt ou tard par ressurgir sur la vallée.

    Contenu sponsorisé

    Re: [Terminé - Campagne] Au nom des Ancêtres

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 25 Nov - 10:17