Sinmir, Druide de Vardemald

    Partagez
    avatar
    Sinmir

    Messages : 35
    Date d'inscription : 05/04/2017

    Fiche clanique
    Famille :
    Classe : Druide
    Dalion :

    Sinmir, Druide de Vardemald

    Message par Sinmir le Jeu 6 Avr - 0:50


    ~ Fils de Thorin. ~

    Prénom : Sinmir.
    Nom : /
    Âge : 136ans.
    Origine : Vardemald.
    Lieu de résidence : Sur le Rivage Brisé.

    Classe au sein du Clan : Druide.
    Grade : Recrue.
    Mois d'entrée dans l'armée du Clan Forgerage : quatrième mois de l'an 37. (06/04/2017)

    Famille du personnage :
    -Thorin : "Le Sage" (père) Décédé.
    Thorin aura été Druide de Vardemald pendant plus de 160ans. Il est mort le quatrième mois de l'an 37 à l'âge de 275ans. Thorin était un personnage populaire auprès de sa génération à Vardemald. Surnommé "Le Sage" par les gens, ils s'occupaient avec attention de chaque requête présentée et était à l'affût de chaque déséquilibre dans la vallée qui l'efforçait aussitôt de faire disparaître.

    -Megira : (mère) Décédé. Peu d'information sur Megira. Origine d'une famille commerçante, son nom a été perdu puisqu'il n'a pas été porté par son fils.

    Description du personnage : Au centre de son visage, deux yeux d'un bleu très clair ornent le nez imposant de ce nain sauvage. De gros sourcils blancs broussailleux, une barbe longue mal taillée. Sinmir porte sur le visage de nombreux signes d'absence d'entretien. Cela peut être interprété comme volontaire et donc comme une volonté en tant que Druide que d'arborer une apparence primaire. Ses longs cheveux blancs couvrent sa nuque et portent parfois quelques épines de pins.
    Sinmir porte une tenue imposante de cuir épais. Un kilt travaillé de cuir clair de Sanglicorne portant des traces d'usures au plus bas niveau. Un gilet de cuir de la même bête lui aussi de bonne facture. Souvent, par dessus on aperçoit la lanière d'une sacoche  qui vient fendre son torse en deux. Au dessus, une longue cape d'un ensemble de cuir très différent. Cette cape, nommé "le voile de Rochepin" est un symbole de pouvoir druidique dans les alentours de Vardemald.
    Dans son allure, il lui arrive souvent d'être couvert intégralement avec un manteau très large et flottant. Seul sa tête dépasse, lorsqu'elle n'est pas cachée par l'immense capuche qui accompagne le manteau.
    Sinmir est un personnage très pieux. Il est le serviteur de Thrakan'raz et considère cette mission avec beaucoup de sérieux. Bien qu'il soit un personnage agréable et tout fait sociable, il oscille souvent dans son caractère et viendra parfois se renfermer brusquement sur lui-même. Ce caractère bipolaire est du au contraste de sa vie, dans certains moments en manque du contact humain et parfois tout à fait satisfait de sa solitude sauvage. Par conséquent il lui arrive souvent de parler peu et d'effectuer de longues retraites n'étant pas habitué à vivre parmi tant de monde. Il aime la solitude et le murmure des vents, qu'il écoute chaque jours afin de trouver la force d'être guidé par les forces de la vallée elle-même.

    Il est possible de croiser Sinmir en compagnie d'un grand oiseau blanc qu'il a nommé affectueusement "Baelog". (voir description)

    Histoire :

    Sinmir est né à Vardemald il y a 136ans. Il y vécu pendant son enfance auprès de sa mère et n'a que très peu vu son père durant cette période. Lorsque celle-ci est décédée, le Sage Thorïn, père de Sinmir, réapparu et découvrit chez lui la même force qu'il portait lui aussi dans son coeur : le Don de la Nature. Ce don, de plus en plus rare permet aux nains qui le portent d'être sensible aux messages de la Nature. Ainsi, ils écoutent le vents, le mouvement des eaux et observent l'évolution de la terre pour en interpréter le message de Thrakan'raz, la vallée du clan. Ces gens, les druides, vénèrent Thrakan'raz comme une entité propre et se sentent très investi dans leur mission. Sinmir, à l'image des autres Druides s'est occupé avec zèle des plaines et des forêts du sud-ouest pendant de nombreuses années. La perte de son père fût un effondrement pour lui, mais par la suite, cela lui permit de s'ouvrir un peu plus vers les autres nains.
    Le quatrième mois de l'an 37, Thrakan'raz lui envoya un grand oiseau blanc afin de lui délivrer un message important, faire de lui un Emissaire de la Vallée auprès de son peuple, du Thane Forgerage et de ses guerriers pendant les périodes de troubles qui s'annoncent.
    C'est ainsi que tout commença.
    ---------
    Dernière mise à jour (25/04/2017)


    Dernière édition par Sinmir le Lun 22 Mai - 16:51, édité 6 fois
    avatar
    Sinmir

    Messages : 35
    Date d'inscription : 05/04/2017

    Fiche clanique
    Famille :
    Classe : Druide
    Dalion :

    Re: Sinmir, Druide de Vardemald

    Message par Sinmir le Jeu 6 Avr - 0:55

    ~ Le murmure des vents de la Vallée. ~

    Alors qu'il vivait dans les épaisses forêts du sud de la vallée, Sinmir écoutait régulièrement les vents pendants de longues heures afin d'en interpréter les volontées de Thrakan'raz. Lors de la mobilisation du Clan Forgerage, Sinmir s'est mis en route vers Thorymdir en affirmant qu'il serait l'Emissaire de la Vallée auprès des armées du Grand Thane, que cet oiseau lui avait délivré la volonté de Thrakan'raz elle-même.

    Sinmir affirme à son sujet qu'il n'est pas un oiseau ordinaire, le druide lui a même donné le nom de "Baelog" et aime à dire qu'il a été envoyé par les vents afin de lui murmurer les volontées de la vallée. Il est vrai que cet oiseau, pourtant commun de première vue semble dégager une aura particulière. Son regard semble perçant d'intelligence.


    Dernière édition par Sinmir le Mar 25 Avr - 14:49, édité 2 fois
    avatar
    Sinmir

    Messages : 35
    Date d'inscription : 05/04/2017

    Fiche clanique
    Famille :
    Classe : Druide
    Dalion :

    Re: Sinmir, Druide de Vardemald

    Message par Sinmir le Sam 22 Avr - 13:39

    Introduction :

    Spoiler:

    Il existe des endroits où le temps n'est plus. Par de là l'orée de la forêt de pins, les jeunes vagabondent insouciant au milieux des troncs et pensent alors être coupé de tout mais, ils ne s'aventurent en réalité jamais bien loin. Sinmir connaissait cette forêt depuis toujours et s'enfonçait souvent  au plus profond de l'ombre des pins cherchant à nouveau ce sentiment qui lui faisait battre le coeur. Un jour, alors qu'il n'était encore qu'un enfant, il avait fuit la maison une nuit de pleine lune. La colère guidait ses pas, il laissait dans son sillage toute la tristesse et la rancœur d'un enfant envers son père. Souvent celui-ci s'absentait et partait pendant de longues journées en pleine nature et son esprit jeune et grouillant avait été jusqu'à jalouser cet amour mystique que le sage portait à sa vallée. Cette nuit là, le jeune Sinmir se perdit derrière les pins et s'arrêta alors net. Tout autour de lui, que l'ombre des troncs - géants - sous la lumière de la lune. Le silence plane et après quelques instants, le son d'un ruisseau tout près se fait entendre, comme un murmure. Le jeune s'avance à demi-pas puis s'assoit à côté de la source.

    *Le calme s'impose et vient apaiser la colère de l'enfant. Aux lumières de cette lune, aucune peur mais plutôt une sérénité de plus en plus présente. Le silence se brise aux reniflements de l'enfant puis, peu à peu, ils s'estompent.*

    *Un bruit de pas se fait entendre de l'autre côté du ruisseau. Dans l'ombre d'un pin, les contours d'une  silhouette se dessine. C'est un homme qui se tient là debout. Sinmir relève la tête dans un souffle brusque. Un long silence s'installe*

    -"Les jeunes loups ne quittent jamais la meute." dit une voix grave et rocailleuse.
    "Je sais ce que tu ressens. Ton coeur est tiraillé car depuis longtemps tu es seul." *Sinmir semble pétrifié*
    "Tu n'as jamais été seul." *l'homme s'avance, il s'agit de Thorin, le père de Sinmir. Ce nain d'environ 160 ans est enveloppé dans une cape de cuir composée de plusieurs peaux*
    "Depuis toujours je veille sur toi." *passe le ruisseau d'une enjambée et vient s'accroupir devant le jeune nain, il relève son visage d'un geste de la main. L'enfant fixe son père, les yeux encore humides. La voix de Thorin s'adoucit*
    "Depuis toujours, tu as cru que j'ignorais tout de toi... Cependant, mon fils, jamais nous n'avons été aussi proche qu'à cet instant. *Thorin affiche un léger sourire* 'Tu marches en paix sous le ciel de la lune n'est-ce pas ? Dans ce monde qui te paraît si grand, rien ne t'effraies."
    *Thorin s'assoit à côté de Sinmir*
    "Car, quand tu as peur, tu écoutes et le murmure te guide."
    *l'enfant s'allonge dans la mousse. Un silence.*
    *Thorin vient faire de même puis prend Sinmir entre ses bras, il parle tout bas*
    "J'ai longtemps arpenter la vallée pour trouver des réponses. Mais aujourd'hui, nous sommes réunis. Et c'est ici que tout commence."
    *Le nain sourit à Sinmir, puis tout deux s'endormirent*


    Spoiler:

    Cela faisait maintenant plusieurs dizaines d'années que le jeune druide avait quitté la vie citadine pour suivre son père sur les différents terrains de la vallée de Thrakan'raz. Depuis son départ, Sinmir n'avait fait que montrer un enthousiasme impressionnant dans l'enseignement du Sage Thorin, il était dévoué à la tâche et aux réflexions, il aimait prendre conscience petit à petit de toute l'énergie présente dans la nature. Même si ce mode de vie nomade lui convenait, le jeune nain se surprenait à quelques passes de nostalgies. La chaleur des rues animées de Vardemald lui manquait mais cela ne durait jamais très longtemps.


    Sur les hauteurs de la Montagne de Hautevue, le ciel est chargé de nuages et de son vent froid. Sur le flanc gauche, à mi-chemin vers le sommet deux silhouettes peuvent être aperçues. Ces deux nains sont totalement refermés sur eux-mêmes, recroquevillés dans d'épaisses peaux marchant machinalement pas après pas, sans réflexion, pour échapper à la rigueur des souffles glaciaux. Le nain en tête se tourne vers le second et pointe du doigt un nouvel objectif : un renfoncement à l'abri du vent où les deux hommes pourraient s'abriter quelques instants. Quelques minutes plus tard - semblant être des heures - les deux nains arrivent et s'assoient tout deux extirpant un long râle les sortant de leur ancienne torpeur.

    *Sinmir prépare un feu de camp pendant que Thorin observe la vallée en contrebas*
    Regarde dit le second. Nous avons trouvé ce que nous cherchions. Sinmir se lève alors et vient rejoindre le vieux nain. De là, une vue imprenable s'offraient à eux. La vallée de Thrakan'raz comme peu ne l'avait vu. En bas, la route menant à Thorymdir à travers plaines et forêts. Les bâtisses et autres avants-postes, tout était visible sur tout le territoire. Tout au loin, Vardemald. Le chemin avait été long depuis leur départ.
    Les villes semblent si petite d'ici.
    -Les Druides accomplissent des retraites régulièrement dans leur vie. Loin de tout, dans des lieux comme celui-ci, ils prennent conscience à nouveau de notre place dans ce monde et de l'importance de leurs convictions. Les nains se délaissent des traditions de la forêt. Les Druides sont de moins en moins nombreux car peu se voient accorder le Don de la Nature et que l'enseignement est long et rigoureux mais tu as su faire face et t'en montrer digne.
    Thorin se tourne, face à Sinmir.
    -Je t'ai appris tout ce que je sais, tout ce que j'ai appris par moi-même. Maintenant, c'est à toi d'apprendre ce que la vallée aura à t'enseigner. Un jour tu quitteras Thrakan'raz, mais la terre sera marqué de la même chaleur, de la même vie. N'oublie pas que nous sommes ici pour rappeler aux Hommes que nous sommes les enfants de la nature et qu'ils ne doivent pas la négliger.
    Sinmir semble calme, apaisé à l'inverse des derniers jours passés qui ont été particulièrement éprouvant. Quelque part, il sentait que ce mode de vie qu'il appréciait allait commencer à changer. Il dit alors : "Je retournerais dans la vallée en tant qu'Emissaire et je saurais faire bon usage, comme vous me l'avez appris, du Don de la Nature.

    Spoiler:

    "...Voilà plusieurs années que nous sommes revenus dans la forêt de pins de Vardemald. Ici, je connais la paix et je m'affaire à l'œuvre de la vie. Ces forêts, parfois longues, interminables me donnent la sensation de sécurité. Plus jeune, j'admirais les remparts de pierre, ils arrivaient à dévier le vent et semblait infranchissable. Maintenant, je sais que ces immensités de pins sont bien plus infranchissables. Depuis toutes ses années, j'en suis venu presque jusqu'à oublier la présence des autres nains. Vardemald semblait si loin depuis que j'avais commencé pourtant, je ne pouvais oublier le rôle que j'avais auprès d'eux.
    Chaque jour, j'écoute les préceptes du vents, le murmure me guide au quotidien. Il m'aide à penser ce que le monde est autour de moi. Sa voix, discrète, ne délivre que peu mais permet d'interpréter et mène à la réflexion.
    Aujourd'hui, le vent fût bref et parla d'une voie puissante. Il me demanda d'être l'intermédiaire de sa parole auprès de mes autres frères nains. Il me raconta l'histoire de la terre et m'expliqua qu'une fois de plus, le monde était menacé, qu'il fallait se mobiliser face à l'ombre. Ainsi, il m'envoya trouver le Thane Forgerage afin que je puisse être à ses côtés, l'Emissaire de la Vallée elle-même...
    Le moment d'agir est enfin arrivé. Je suis prêt. ..."


    Dernière édition par Sinmir le Lun 22 Mai - 16:50, édité 3 fois
    avatar
    Sinmir

    Messages : 35
    Date d'inscription : 05/04/2017

    Fiche clanique
    Famille :
    Classe : Druide
    Dalion :

    Re: Sinmir, Druide de Vardemald

    Message par Sinmir le Jeu 18 Mai - 3:59

    Le Rivage Brisé :

    Le Rivage Brisé était synonyme du plus infâme de tout les cauchemars pour quelqu'un qui avait vécu une vie comme celle de Sinmir. Aujourd'hui, au milieu du vacarme de l'affrontement permanent, de la mort omniprésente et du silence de la terre le plus total, il n'aurait pas pu être plus déboussolé.
    Voilà plusieurs jours que la coalition est postée sur les rives calcinées de ce champ de bataille. Le Rivage Brisé n'est qu'un amas de roches, de sables et de poussières fûmantes ne portant plus aucunes étincelles de vies, il n'en portera plus jamais. Cette île n'est plus qu'un cadavre de terre géant flottant aux larges des Îles Brisées sur lesquels sont venus les défenseurs d'Azéroth afin de livrer leur combat le plus important. Il s'agit la de repousser la Légion, l'empêcher de prendre pied dans notre monde, repousser le front jusqu'au plus loin, dans les étoiles.
    Ce rêve avait un prix, celui de la plus sanglante des batailles.
    C'est ici que les Forgerage sont venus vaillamment défendre leur foyers. Ces guerriers-nés enhardissaient chacuns des défenseurs se battant à leur côté, leur fureur et leur détermination servant d'exemple à tout autre. Jamais aucun d'entre eux ne fût remis en question concernant leur sort, leur courage ou même leur loyauté, chacun aurait été prêt à mourir et à partir affronter la Légion tout entière à mains nues si seulement le Thane en avait donné l'ordre.
    Sinmir accompagnait l'armée de Thrakan'raz depuis que la vallée elle-même était venu le trouver. De part sa nature, il se sentait exalté de se voir accorder le rôle d'Emissaire et de servir cette cause supérieure à laquelle il avait dévouée son existence entière mais, de part son expérience, Sinmir ne tarda pas à créer le clivage auprès des autres nains : jamais il n'avait combattu, jamais il n'avait vécu ce que connaissent ceux qui foulent la terre du champ de combat. Cet halètement de rage, l'adrénaline qui laisse place à la fureur, jamais il ne le comprendra et pourtant, il s'impose peu à peu auprès des autres guerriers grâce à ses compétences curatives ou même parfois aux pouvoirs et poisons qu'il su déchaîner. Certains l'avait vu submergé par la peur mais personne n'en fit mot car le mystique était toutefois respecté pour ce qu'il était.


    L'épreuve du Courage :

    Dans le Clan Forgerage, les plus jeunes recrues se doivent d'entamer le rite des épreuves. Ce rite est infaillible, même ici, au beau milieu de l'enfer, chacun se doit de prouver sa valeur auprès de ses compagnons avant de la prouver à la coalition et aux démons eux-mêmes. Sinmir est, bien que serviteur avant tout de Thrakan'raz, un sujet du Thane Arnskar et en tant que tel, il se devait de présenter sa force, sa sagesse et son courage à tout le reste du Clan.
    Ce jour s'amorça quelques temps après l'arrivée des renforts du continent. Dans leur rang, un énigmatique nain avait suivi les troupes de guerres. Il s'agissait d'un gardien du culte des Anciens, garant des traditions des Forgerage, garant et juge du rite. Ce nain dégageait une aura de poids par son silence. Cela devenait très vite imposant pour le peu qu'il intimidait les guerriers. Sinmir l'était lui et redoutait la venue du vieil homme, il redoutait d'affronter ses peurs et sa peur la plus profonde surtout, celle d'échouer.
    Le temps venu, le Druide rejoigna la colline surplombant la mer. Il grimpa longuement, évitant de croiser le regard des guerriers présent sur la route. A son arrivée, le Thane se tenaît là, droit. Il ne dit aucun mot mais par sa présence seule, donna son accord pour le début de l'épreuve de courage. Sinmir but la potion tendu par l'ancien puis sombra presque instantanément dans un profond sommeil....



    Sinmir ouvre les yeux après avoir traversé un tourbillon de malaise, il est à genou, près du sol qui étrangement semble fort poussièreux..Est-ce du sable..non, de la cendre, mais... Le Druide reprend à peu ses esprits et sent le poids de la fournaise ambiante s'écraser sur ses épaules. Le front perlé de sueur, il relève la tête pour y découvrir un panorama de désolation fumante sur de larges étendues parsemés par différents endroits de bannières de l'Alliance..Un champ de bataille ? Sinmir aperçoit alors en moindre nombres, des bannières Forgerage. Immédiatement, le Druide est pris au coeur, un sentiment de poigne lui écrase la poitrine. Alors, un bruit se fait entendre, une remontée mécanique, oui, c'est bien cela. Il se retourne aussitôt pour y découvrir une tour d'apparence barbare, si iréel et inconcevable à ses yeux qu'elle aurait pu être faire par les Rochenoires. Au pied de cette tour, l'origine du bruit, il s'agit de deux nains totalement couverts de métal. Leur attirail technologique était tout deux bien différents mais semblait parfaitement chaotique. Des branches, des lunettes, des lumières, ces deux nains étaient enterrés sous deux tonnes de fer.
    "Sinmir" appela le nain une voix féminine étrangement métallique.
    Les deux nains parlaient ensemble, incluant le Druide comme-ci tout cela était réel. Ainsi, ils parlèrent et racontèrent à quel point la technologie gnome avait tout changé dans leur façon de voir le monde, qu'il avait oublié les traditions aux profits de l'évolution. Ces deux nains sont Forgerage, pire encore ! Sinmir se rendit compte qu'il s'agissait en réalité d'Eldrid et Arnskar, rebaptisé en Forgerouage.

    Forgerouage, voici le nom de ce nouveau clan né des cendres de la consommation industrielle. Il avait consumé tout ce qui avait été un jour sous leur protection afin de trouver une force du métal au détriment de leur force déjà présent dans leur coeur. Le jeune nain était perdu.
    Pendant tout le temps que dura leur discussion, il ne put agir, il était comme pétrifié face à l'ampleur du choc qui lui faisait face. Sa forêt, son monde, tout ce qu'il s'était engagé à protéger n'avait pas été détruit par la Légion mais par ceux qu'il estimait le plus ici bas. Un évènement le fît cependant revenir à lui.
    Baethril, ayant rejoins le groupe annonce l'arrivée d'un Sanglicorne ! Ces féroces bêtes auraient été traqués pour leur viande et ne seraient plus que quelques uns. Serait-ce un signe ? Thrakan'raz essayait-elle dans son agonie de lui montrer la voie ? Quoiqu'il en soit cela le sorta de sa torpeur. Sinmir faisait à présent face aux trois nains corrompus.

    Le Druide avait changé, s'en était trop pour lui, cela ne pouvait être vrai et ainsi, en si peu de temps il était remplit de colère. Les trois nains répliquèrent directement dès qu'ils comprirent qu'il n'était pas près de coopérer. S'en suivit un très bref combat, le dernier défenseur de Thrakan'raz n'était pas de taille face à l'imposante machine de coupe déployée par le Thane de Fer. Il tenta d'invoquer la force magique de la nature mais en vaint.
    Complétement acculé, Sinmir se retrouvait alors en mauvaise posture, choqué et paniqué par la situation il ne pouvait s'empêcher de penser jusqu'à ce que le Thane de Fer s'approche de lui pour en finir. A ce moment, il canalisa toute sa colère et ses dernières forces pour réagir comme il le devait. Si il ne pouvait plus être un gardien, il se devait d'être un vengeur et arracha violemment une racine brûlée du sol pour venir l'enfoncer dans un espace de l'armure du chef Forgerouage.
    Le cauchemar prit fin.
    ...
    Sinmir ouvre à nouveau les yeux mais sent cette fois dès sa première inspiration toute la sérénité du lieu dans lequel il se trouve. En regardant autour de lui, une clairière, un petit point d'eau sur lequel est posé un lopin de terre où se tiennent en équilibre deux grands rochers taillés décorés de runes. Des femmes lavent leur linges et des enfants s'avancent dans l'eau, même au loin, Eldrïd est là, avec Baethril.
    Tout semble en paix.
    Le Thane apparût alors subitement devant lui et lui expliqua qu'il avait été témoin du courage que le Druide cachait tout au fond de lui sous les verrous de sa peur en assassinant son Thane, aussi corrompu était-il.

    Dans son souvenir, Sinmir resta dans cette clairière de longues heures durant, y trouvant une réelle source de repos loin de tout les fracas du Rivage de mort.



    Contenu sponsorisé

    Re: Sinmir, Druide de Vardemald

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 23 Aoû - 15:43